Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce jeudi Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Les demandes hebdomadaires d’allocations de chômage et l’enquête de Challenger sur les suppressions d’emplois préparent le terrain pour le rapport sur les créations d’emplois aux États-Unis de demain. La France dévoile un important plan de relance alors que les PMI montrent que l’élan s’estompe en Europe au mois d’août. Et le pétrole glisse sur des signes croissants de retour à une offre excédentaire sur le marché. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le jeudi 3 septembre.

1. Le marché du travail reste sous les feux de la rampe avec les demandes d’allocations de chômage et l’enquête Challenger

Après un rapport décevant sur les embauches dans le secteur privé de l’ADP (PA:) mercredi, l’attention se portera à nouveau sur les chiffres hebdomadaires des à 14h30. Les demandes initiales sont restées au-dessus de 1 million ces dernières semaines, ce qui indique un niveau élevé et soutenu de licenciements, même si l’économie rebondit après la catastrophe du deuxième trimestre.

L’enquête d’août, prévue à 13h30, étoffera encore le tableau, avant le rapport officiel sur le marché du travail de vendredi pour le mois.

Le calendrier des données est complété par le volet services de l’enquête mensuelle de l’, prévue à 16h00.

Le président de la Fed de Chicago, Charles , dira ce qu’il pense de tout cela à 19h00.

2. Macron dévoile un grand plan de relance

Les actions françaises ont atteint leur plus haut niveau en près de deux mois alors que le gouvernement du président Emmanuel Macron a officiellement dévoilé un plan de relance de 100 milliards d’euros.

Ce plan, qui sera financé à 40% par le Fonds européen de relance économique, vise à réduire la fiscalité des entreprises de plus de 20 milliards d’euros sur dix ans, l’une des politiques centrales sur laquelle Macron a été élu en 2017 mais qu’il n’a pas réussi à faire adopter jusqu’à présent.

À 12h50, l’indice de référence était en hausse de 1,8%, après avoir augmenté de 2,0% durant la journée.

3. Les actions américaines s’arrêtent pour reprendre leur souffle; Tesla est de nouveau sous pression

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir légèrement à la baisse, adoptant un ton plus prudent avant les données hebdomadaires sur le chômage après avoir atteint un nouveau record mercredi.

À 12h50, le contrat avait perdu 0,2%, tandis que le contrat avait perdu 0,5% et le contrat {{8874|futures 100}} 1%.

Parmi les actions qui seront probablement à l’honneur jeudi, citons la société de cybersécurité Crowdstrike (NASDAQ:), qui a perdu 7,4% en pré-marché sur des prises de bénéfices après une mise à jour trimestrielle qui n’a pas été à la hauteur des attentes.

Le titre Tesla (NASDAQ:) est également sous pression, en baisse de 6,5% après que le fonds d’investissement britannique Baillie Gifford, l’un de ses plus anciens investisseurs institutionnels, a été contraint de céder une partie de sa position en raison de problèmes de concentration du portefeuille.

4. Le Dollar prolonge son rebond alors que la dynamique de la zone euro s’essouffle

Le dollar a poursuivi son retour par rapport à l’euro après que la dernière série d’indices des directeurs d’achat a laissé entrevoir une forte perte de dynamisme économique en août.

L’indice d’IHS Markit pour la zone euro est tombé à 51,9 en août contre 54,9 en juillet, une deuxième vague d’infection par le coronavirus ayant contrecarré les tentatives de maintenir la saison touristique estivale. Le Royaume-Uni, qui a été mis en quarantaine plus tard que le reste de l’Europe, a réussi à réaliser un autre gain dans son indice PMI composite, mais IHS a mis en garde contre le nombre croissant d’entreprises qui se préparent à licencier du personnel alors que le programme gouvernemental d’aides touche à sa fin. Les ventes au détail de la zone euro ont également baissé en juillet, selon Eurostat.

L’ a baissé de 0,3% à 1,1811$, après que le Financial Times ait signalé qu’un certain nombre de fonctionnaires de la BCE commençaient à s’inquiéter de sa hausse. Une interview d’Isabel Schnabel, membre du Conseil de la BCE, accordée à Reuters, a toutefois contredit ce point de vue.

5. Le Pétrole s’effondre alors que les craintes d’une offre excédentaire réapparaissent

Les prix du pétrole ont prolongé leur baisse en raison de la crainte croissante que le marché ne se retrouve en situation d’offre excédentaire.

Le marché a fonctionné ces deux derniers mois en partant de l’hypothèse qu’une limitation de la production de l’OPEP et de ses amis, combinée à un rebond de la demande mondiale de carburant, viendrait rapidement ronger les stocks accumulés au cours du premier semestre.

Cependant, les données du gouvernement américain publiées mercredi ont indiqué une baisse inquiétante de la demande d’essence aux États-Unis, tandis que d’autres chiffres du gouvernement montrent également que la consommation de carburant pour avions se stabilise à moins de la moitié de ses niveaux d’il y a un an.

Le chroniqueur de l’énergie de Reuters, John Kemp, a noté que le contango du était maintenant à son plus haut niveau depuis le 1er juin.

Les futures sur le brut américain ont baissé de 2,1% à 40,65$ le baril, tandis que les futures sur le Brent ont baissé de 1,8% à 43,65$ le baril.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général sur son site ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.