Nouveau changement de Johnson sur le Brexit Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Un Brexit dur s’annonce, et ni les actions ni même la livre ne semblent s’en soucier.

Selon un rapport publié lundi dans le Financial Times, le gouvernement britannique est en train de rédiger une nouvelle législation qui, pour l’essentiel, déchirerait l’accord de retrait de l’UE régissant la période de transition actuelle, remettant le Royaume-Uni sur la voie d’une frontière dure entre la province britannique d’Irlande du Nord et la République d’Irlande au sud. Le Premier ministre Boris Johnson a également déclaré aux médias locaux qu’un accord commercial destiné à régir efficacement les relations entre le Royaume-Uni et l’UE devait être conclu d’ici le 15 octobre, accélérant ainsi un délai qui est actuellement fixé à la fin de l’année.

En conséquence, la livre s’est affaiblie par rapport à l’euro, mais pas de beaucoup. Elle a reculé de 0,6% à 1,1138. Cependant, les obligations du gouvernement britannique ont été plus élevées, poussant les rendements à la baisse d’un ou deux points de base le long de la courbe, alors que le marché boursier n’aurait tout simplement pas pu s’en soucier moins que cela : le a augmenté de 1,4% et l’indice des valeurs moyennes, plus axé sur le marché intérieur – qui a toujours été un meilleur indicateur du risque de Brexit que le FTSE 100, dominé par les multinationales – a augmenté de 1,5%.

De toute évidence, les marchés en ont assez d’un discours qui, depuis quatre ans, promet une catastrophe économique et des difficultés qui n’ont pas réussi à se concrétiser.

S’il est vrai que l’économie britannique a renoncé à la plupart de ses performances relatives supérieures à celles de la zone euro au cours de la première moitié de la dernière décennie, ces nuances ont été perdues dans le désastre économique bien plus réel qui a suivi les blocages de Covid-19. Les actions britanniques ont sous-performé le reste de l’Europe cette année : les deux principaux indices du FTSE sont en baisse de plus de 20%, contre 12% pour le , mais cela s’explique en grande partie par la mauvaise gestion du coronavirus par le pays, et par le fait que son économie, fortement axée sur les services, était plus vulnérable aux perturbations des blocages (manifestement, le seul indice majeur à sous-performer le Royaume-Uni cette année est l’ de l’Espagne, qui souffre des mêmes problèmes).

Alors pourquoi les marchés devraient-ils se soucier davantage du Brexit ?

La réponse est évidente : parce que sa capacité à provoquer des perturbations économiques réelles et supplémentaires tant au Royaume-Uni qu’en Europe n’a pas disparu. Le Royaume-Uni n’a pas trouvé de moyen de suivre les envois douaniers qui supprimerait la nécessité de contrôles aux frontières, et l’infrastructure nécessaire à ces contrôles ne sera pas prête d’ici janvier, date d’expiration de l’accord de retrait.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général sur son site ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.