La BCE surveille de près l’évolution de l’euro Par Reuters

© Reuters. LA BCE SURVEILLE DE PRÈS L’ÉVOLUTION DE L’EURO

par Balazs Koranyi et Michelle Adair

FRANCFORT (Reuters) – La Banque centrale européenne surveille attentivement l’évolution de l’euro et ses implications, a déclaré jeudi sa présidente, Christine Lagarde, tout en réaffirmant que la BCE restait prête à prendre de nouvelles mesures pour sortir la zone euro de la récession.

L’institution estime en effet que le risque d’une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus en Europe représente un “vent contraire” pour l’activité économique et que les risques entourant ses perspectives continuent de pencher en faveur d’une dégradation. Elle a néanmoins revu en légère hausse sa prévision d’évolution du produit intérieur brut (PIB) des 19 pour cette année, à -8,0% contre -8,7% attendu en juin.

Sa prévision d’inflation, elle, reste inchangée à 0,3% pour 2020, malgré le passage du taux d’inflation dans la zone euro en territoire négatif en août, du jamais vu depuis mai 2016, une évolution qui devrait persister plusieurs mois.

“Clairement, dans la mesure où l’appréciation de l’euro exerce une pression négative sur les prix, nous devons surveiller attentivement un tel élément, et cela a été abondamment débattu par le Conseil des gouverneurs”, a dit Christine Lagarde lors d’une conférence de presse.

“Mais, comme vous le savez, nous ne fixons pas d’objectif de taux de change.”

L’euro a franchi la semaine dernière le seuil de 1,20 dollar pour la première fois depuis 2018, une amplification de sa hausse qui s’explique par différents facteurs, dont la modification de la stratégie de la Réserve fédérale américaine et l’accord de juillet entre les Etats de l’Union européenne sur un plan de relance de 750 milliards d’euros.

Christine Lagarde a toutefois refusé jeudi de faire le moindre commentaire sur le niveau de l’euro et elle a souligné que les prévisions de la BCE n’intégraient pas un risque de véritable déflation.

LE PEPP DEVRAIT ÊTRE INTÉGRALEMENT UTILISÉ

La monnaie unique a amplifié sa progression face au dollar après ses déclarations pour atteindre 1,1916 contre 1,1845 environ juste avant. Un mouvement qui peut aussi s’expliquer par le ton plutôt positif adopté par Christine Lagarde sur la solidité du rebond économique du troisième trimestre.

Avant la conférence de presse, la BCE avait sans surprise laissé sa politique monétaire inchangée tout en répétant que le Conseil des gouverneurs “reste prêt à ajuster l’ensemble de ses instruments”. Une formule qui laisse la porte ouverte à des mesures de soutien supplémentaires au crédit et à l’économie dans les mois à venir en cas de besoin.

La vigueur de la reprise continue en effet de susciter des interrogations après la chute de 12% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre et l’émergence de signes de reprise de l’épidémie de coronavirus depuis juillet dans plusieurs pays, dont la France et l’Espagne.

Interrogée sur une possible modification de la politique monétaire, Christine Lagarde a répondu que les membres du Conseil des gouverneurs jugeaient les mesures déjà mises en oeuvre “efficientes et efficaces”, en précisant s’attendre à ce que l’enveloppe de 1.350 milliards d’euros allouée au “programme

d’achats d’urgence face à la pandémie” (PEPP), soit utilisée en totalité.

“Dans les circonstances actuelles, il est certainement très probable que l’enveloppe du PEPP sera utilisée intégralement dans le but de mettre en oeuvre ces politiques”, a-t-elle dit.

Elle a précisé par la suite que l’éventualité d’une modification du PEPP n’avait été pas débattue.

Le taux de la facilité de dépôt de la BCE reste inchangé à -0,5% et le taux de refinancement à zéro.

* Principaux extraits de la conférence de presse:

* Détail des nouvelles prévisions:

(Version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général sur son site ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.