Rio Tinto devient une grande victime des critères ESG Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Les critères ESG ont sans doute fait leur victime la plus médiatisée jusqu’à présent.

Le directeur général de Rio Tinto (NYSE:), Jean-Sébastien Jacques, a été contraint de partir après des semaines de pression de la part des actionnaires institutionnels à la suite de la destruction par Rio d’un complexe unique de grottes préhistoriques dans la région de Pilbara, en Australie occidentale.

Deux autres cadres supérieurs, Chris Salisbury, responsable du minerai de fer, et Simone Niven, responsable des relations avec les entreprises, vont également partir, créant ainsi un vide gênant au sommet de la division qui rapporte le plus d’argent à Rio. Les actions de Rio, qui ont suffisamment bien résisté à l’effervescence, ont encore augmenté de 1,2% en milieu de matinée vendredi.

C’est une chute vertigineuse pour le britannique d’origine française, qui avait fait de Rio l’une des valeurs minières les plus performantes au monde au cours des trois dernières années, et une leçon salutaire pour tout PDG moderne qui ose sous-estimer l’importance de la performance non financière dans les affaires d’aujourd’hui.

L’investissement à thème ESG (Environnement, Social et Gouvernance) est une force croissante dans le monde développé, reflétant l’importance accrue que les investisseurs (confortablement aisés) accordent désormais aux questions de durabilité.

En Europe, en particulier, les flux d’investissement dans les fonds à thèmes ESG ont augmenté en flèche, une nouvelle génération d’investisseurs ayant afflué dans cette classe d’actifs. Selon Morningstar, ils ont représenté un tiers de toutes les ventes de fonds européens au cours du deuxième trimestre. Cette tendance a été l’un des facteurs à l’origine de la surperformance spectaculaire des actions du secteur des énergies renouvelables par rapport au Big Oil cette année.

En effet, dans un monde où les fonds gérés activement perdent constamment des parts de marché au profit des ETF basés sur des algorithmes, les fonds à thème ESG sont l’un des rares arguments de vente qui restent aux gestionnaires d’actifs, un domaine où ils disposent encore d’un argument convaincant pour justifier leurs frais de gestion plus élevés.

En règle générale, ce sont les performances des entreprises sur l’élément E (pour environnement) qui ont jusqu’à présent suscité le plus d’attention de la part des investisseurs. En effet, si Rio se retrouve dans de nombreux portefeuilles ESG, c’est en partie à cause de la décision de Jacques de vendre les actifs de charbon thermique de la société en raison du rôle du charbon dans le changement climatique.

Malheureusement, la société a cependant perdu de vue la partie S (pour Social). Les grottes des gorges de Juukan étaient un site d’un intérêt archéologique extraordinaire, montrant des preuves d’une habitation humaine continue il y a plus de 45 000 ans (avant la dernière période glaciaire). En comparaison, même des sites tels que Stonehenge semblent aussi vieux qu’un gratte-ciel de Dubaï.

Cela aurait dû suffire à empêcher Rio de les dynamiter dans le cadre de ses projets d’expansion d’une importante mine de fer.

Le pire, c’est que les descendants directs de ces habitants des grottes – les Kurrama Puutu Kunti et les aborigènes Pinikura – vivent toujours dans la région et ont fait pression pour la préservation des grottes. La controverse a donc été maintes fois aiguisée par la politique controversée des relations de l’Australie avec ses Premières nations. Pour paraphraser le shérif de Tommy Lee Jones dans No Country for Old Men, si ce n’est pas le bazar, ça ira jusqu’à ce que le bazar arrive.

Les protestations de l’entreprise, qui affirme avoir obtenu toutes les autorisations légales nécessaires à la démarche, sont factuellement correctes, mais moralement creuses. Le pouvoir de la Big Mining sur de tels processus a été documenté trop souvent pour que cette excuse ait un quelconque poids.

Pour le meilleur ou pour le pire, les générations passées d’actionnaires ont accepté cette réalité pendant des décennies. La génération actuelle, par l’intermédiaire de gestionnaires d’actifs désespérés de ne pas perdre les mandats ESG, est faite de choses différentes.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général sur son site ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.