L’optimisme continue de l’emporter en attendant la Fed Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À MI-SÉANCE

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) – Les actions américaines devraient continuer de monter mardi et les Bourses européennes évoluent dans le vert à mi-séance, l’appétit pour le risque profitant de solides indicateurs économiques chinois et européen venus s’ajouter aux espoirs de progrès dans le développement d’un ou plusieurs vaccins contre le COVID-19.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,65% pour le , de 0,75% environ pour le Standard & Poor’s 500 et de près de 1% pour le Nasdaq, au lendemain d’une hausse déjà soutenue (+1,18% pour le Dow, +1,27% pour le S&P-500 et +1,87% pour le ).

À Paris, le gagne 0,5% à 5076,87 points à 11h00 GMT, s’acheminant ainsi vers une troisième séance consécutive de hausse pour la première fois depuis un peu plus d’un mois. A Londres, le prend 0,86% et à Francfort, le avance de 0,3%.

L’indice est en hausse de 0,58%, le de 0,65% et le de 0,74%.

Tous ont amplifié leur progression après le chiffre supérieur aux attentes de l’indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne, qui ressort à 77,4 en septembre contre 71,5 en août alors que le consensus le donnait en baisse.

En tout début de journée, les investisseurs avaient déjà apprécié une série d’indicateurs chinois montrant entre autres une accélération de la production industrielle (+5,6% sur un an en août) et un rebond des ventes au détail (+0,5%).

“L’activité en Chine en août a été globalement soutenue et surtout, la reprise a fini par s’étendre au secteur privé”, soulignent les analystes de Société générale (PA:).

De son côté le BlackRock (NYSE:) Investment Institute dit demeurer “modérément pro-risque” en notant l’amélioration du contexte macroéconomique mais aussi les incertitudes liées à l’élection présidentielle américaine du 3 novembre.

Les investisseurs suivront entre autres à 13h15 GMT les chiffres mensuels de la production industrielle aux Etats-Unis, à la veille des décisions de la Réserve fédérale.

LES VALEURS EN EUROPE

La hausse des actions européennes est emmenée par les secteurs cycliques de la distribution, dont l’indice Stoxx gagne 2,16%, et des matières premières (+1,92%), sensible aux nouvelles en provenance de Chine, tandis que les compartiments dans le rouge limitent leurs pertes, le repli le plus marqué, celui des télécommunications ne dépassant pas 0,07%.

Parmi les meilleures performances du Stoxx 600, le groupe suédois d’habillement H&M (ST:) bondit de 12,33% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, jugés de bon augure pour tout le secteur. A Madrid, Inditex (MC:), la maison mère de Zara, prend 5,2%.

A Paris, c’est Fnac Darty qui se distingue à la hausse (+7,71%) après les déclarations de son directeur général, qui espère un chiffre d’affaires 2020 proche de celui de 2019.

PSA (PA:), qui a passé une partie de la matinée dans le rouge, gagne désormais 3,12% après la modification des modalités de l’accord de fusion entre PSA et Fiat Chrysler Automobiles (NYSE:), qui prend 8,56% à Milan. Faurecia (PA:), dont la recomposition du capital s’en trouvera retardée, cède en revanche 6,21%.

A la baisse également, Carrefour (PA:) perd 1,76% après la vente par Crédit agricole (PA:) CIB de 3,1% de son capital, des titres liés à des opérations dérivées conclues avec une filiale de Groupe Arnault.

TAUX

Orientés à la baisse en début de séance, les rendements de référence de la zone euro sont remontés au fil des heures pour retrouver l’équilibre après le chiffre meilleur qu’attendu de l’indice ZEW, à -0,47% pour le Bund à dix ans.

Son équivalent américain prend quant à lui 1,5 point de base à 0,682%.

CHANGES

Sur le marché des devises, le dollar continue de souffrir de l’appétit pour les actifs plus risqués et abandonne 0,22% face à un panier de devises de référence, permettant à l’euro, à 1,1898, de se rapprocher un peu plus de la barre de 1,20 à la veille des annonces de la Fed.

Parallèlement, le yuan a touché un plus haut de 16 mois face au billet vert après les indicateurs économiques chinois du jour.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est reparti de l’avant après trois séances dominées par la baisse, les craintes à court terme liées à l’arrivée de l’ouragan Sally sur les côtes américaines () l’emportant sur les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui table comme l’Opep sur une reprise de la demande mondiale plus lente qu’espéré initialement.

Le gagne 1,59% à 40,24 dollars le baril et le (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,85% à 37,95 dollars.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général sur son site ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.