image

Air France-KLM, en perte, s’attend à pire au quatrième trimestre Par Reuters

© Reuters. AIR FRANCE-KLM, EN PERTE, S’ATTEND À PIRE AU QUATRIÈME TRIMESTRE

PARIS (Reuters) – Air France-KLM (PA:) a fait état vendredi d’une perte d’exploitation de 1,05 milliard d’euros au troisième trimestre et a prévenu que la situation allait encore se dégrader, alors que la deuxième vague de l’épidémie due au nouveau coronavirus provoque le retour de restrictions de déplacement en Europe, jusqu’à un reconfinement en France.

Le groupe franco-néerlandais, frappé comme tout le secteur du transport aérien par la crise sanitaire mondiale, a vu son chiffre d’affaires trimestriel chuter de 67% à 2,524 milliards d’euros.

“Après une reprise prometteuse pendant l’été, la fermeture progressive des frontières internationales dans la seconde moitié du mois d’août et la résurgence de la pandémie ont fortement pesé sur nos résultats au troisième trimestre”, a déclaré le directeur général Ben Smith, cité dans un communiqué.

Air France-KLM disposait fin septembre de 12,4 milliards d’euros de liquidités ou de lignes de crédit, essentiellement grâce aux aides apportées par les Etats français et néerlandais pour lui éviter la faillite.

Sa dette nette s’est toutefois alourdie de 1,34 milliard d’euros sur le trimestre pour atteindre 9,31 milliards.

Cette consommation de trésorerie va s’accélérer avec la rechute du trafic aérien, a dit le directeur financier Frédéric Gagey.

Air France devrait ainsi fonctionner à moins de 35% de ses capacités de la même période de l’an dernier au quatrième trimestre tandis que le programme de KLM n’est que “légèrement” meilleur, a-t-il ajouté.

Et le cash flow d’exploitation négatif de 1,22 milliard d’euros au troisième trimestre aurait été plus important de 582 millions si le groupe n’avait pas profité de délais de paiement de la part de fournisseurs et des administrations fiscales, dont le bénéfice va désormais commencer à s’atténuer.

La perte d’exploitation a néanmoins été moindre que ne l’anticipaient les analystes, qui l’attendaient à 1,24 milliard d’euros sur un chiffre d’affaires de 2,79 milliards selon un consensus fourni par le groupe.

Le résultat avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) a été négatif de 442 millions d’euros et sera encore “nettement inférieur” au quatrième trimestre, a dit Air France-KLM.

Une provision pour restructuration de 565 millions d’euros a contribué à gonfler sa perte nette à 1,67 milliard.

Le groupe franco-néerlandais compte toujours lever de nouveaux capitaux pour renforcer son bilan, conformément aux demandes de ses banques et aux conditions de son sauvetage avec des fonds publics. “On y travaille de manière intense”, a dit Frédéric Gagey.

(Laurence Frost; version française Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.