image

De solides résultats stabilisent les marchés européens après une semaine de baisses Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Une semaine pourrie pour les actions européennes se termine avec un semblant de stabilisation, alors que certaines mises à jour positives des entreprises cycliques en particulier redonnent un peu d’espoir aux marchés frappés par la deuxième vague de la pandémie.

À 11h25, l’indice de référence était en hausse de 0,1%, après avoir chuté de quelque 5,7% au cours des quatre sessions précédentes, l’Allemagne et la France, les deux plus grandes économies de la région, ayant toutes deux renforcé les restrictions sur la vie économique et sociale.

Ces mesures ont cimenté l’espoir généralisé que l’Europe devra répéter ses mesures de verrouillage total du printemps afin d’aplatir la courbe d’infection, même si les mesures annoncées cette semaine laissent les écoles, les usines et, dans le cas de l’Allemagne, la quasi-totalité des commerces de détail ouverts.

Les marchés ont été soutenus par les résultats meilleurs que prévu de sociétés cycliques telles que Total (PA:), qui a augmenté de 3,1% après que le géant français du pétrole et du gaz ait de nouveau maintenu son dividende au même niveau qu’avant la pandémie. Royal Dutch Shell (LON:) et Equinor ont augmenté leurs dividendes jeudi, convaincus que leurs mesures de restructuration ont suffisamment renforcé leurs bilans pour justifier cette décision.

En outre, le titre du constructeur français de moteurs d’avion Safran (PA:) a augmenté de 2,8% après avoir confirmé ses prévisions pour l’année. Le concurrent allemand MTU Aero Engines (DE:) a également déclaré que sa marge avant intérêts et impôts se situera dans le haut de sa fourchette de prévision de 9% à 10%. L’action MTU a cependant continué à baisser de 0,3%.

Le allemand a continué à sous-performer avec une baisse de 0,1%, en partie à cause de la faiblesse des actions de croissance et de momentum. Cela fait écho à la réaction aux résultats des Big Tech jeudi, où les investisseurs ont réagi négativement au manque de prévisions optimistes, même si les bénéfices d’Apple (NASDAQ:), de Facebook (NASDAQ:), d’Amazon (NASDAQ:) et surtout d’Alphabet (NASDAQ:) ont dépassé les attentes.

Pendant la majeure partie de l’année, les investisseurs se sont contentés d’acheter à tout prix une croissance à moitié convaincante, ce qui a conduit ces actions à des multiples d’évaluation qui n’avaient pas été vus depuis la bulle technologique de 1999.

Delivery Hero et l’opérateur boursier Deutsche Boerse (DE:), deux des quatre valeurs les plus performantes du DAX cette année, ont été en tête des perdants avec des baisses de plus de 2,5%. Delivery Hero, qui n’a jamais fait de bénéfices, se négocie actuellement à dix fois son chiffre d’affaires prévu cette année.

Les chiffres de croissance meilleurs que prévu pour le troisième trimestre, bien que bienvenus, n’ont pas changé la morosité générale. Selon Eurostat, le produit intérieur brut de la zone euro a rebondi de 12,7% au troisième trimestre, soit bien plus que les 9,4% attendus. Comme pour les chiffres américains publiés jeudi, le rebond laisse encore le PIB bien en dessous des niveaux pré-pandémiques et en baisse de 4,7% par rapport à l’année précédente.

Les chiffres du PIB sont toujours rétrospectifs, mais ceux de ce trimestre en particulier ont été rendus obsolètes par la Banque centrale européenne jeudi, dont la présidente Christine Lagarde a déclaré que toutes les données indiquent “un ralentissement significatif de l’activité économique au dernier trimestre de l’année”.

Lagarde a réussi jeudi à ancrer les rendements obligataires avec la promesse d’une nouvelle relance monétaire en décembre. Cela a contribué à soutenir les actions des banques, qui continuent de publier des résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes. La BBVA espagnole (MC:) a été la dernière en date à le faire, poussant son action en hausse de 2,8%. Au Royaume-Uni, le NatWest Group, anciennement connu sous le nom de Royal Bank of Scotland (NYSE:), a augmenté de 5,8% après avoir déclaré que ses provisions de cette année se situeraient dans la partie inférieure de la fourchette des prévisions.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.