image

La CPME demande la réouverture des commerces de proximité Par Reuters

© Reuters. LA CPME DEMANDE LA RÉOUVERTURE DES COMMERCES DE PROXIMITÉ

PARIS (Reuters) – La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a regretté lundi la décision du gouvernement d’interdire la vente des produits non essentiels en grandes surfaces pour une question d’équité et a prôné au contraire la réouverture des commerces de proximité.

L’interdiction annoncée dimanche par le Premier ministre, Jean Castex, entrera en vigueur mardi.

Depuis l’annonce mercredi de la fermeture de tous les commerces de proximité considérés comme non essentiels dans le cadre du reconfinement, de nombreux commerçants, libraires en tête, soutenus par des élus locaux, ont réclamé un assouplissement de la mesure et certains ont bravé les interdictions d’ouverture en vigueur depuis vendredi.

Pour la CPME, la fermeture de certains rayons de grandes surfaces en plus de celle des commerces de proximité risque surtout de profiter aux distributeurs en ligne comme Amazon (NASDAQ:).

“La CPME s’est largement mobilisée ces derniers jours pour réclamer la réouverture des commerces de proximité et rétablir ainsi l’équité entre tous”, écrit-elle dans un communiqué.

“Cependant, nous avons répété sans cesse que notre objectif n’était pas d’opposer les différentes formes de commerce. Elles sont tout autant concurrentes que complémentaires. Nous ne voulons pas d’une concurrence faussée dont les seules véritables gagnantes seraient les plateformes de e-commerce internationales qui s’extraient pour une large partie des règles en vigueur, notamment sur le plan fiscal.”

“Fermer les rayons des produits non-essentiels de la grande distribution apporte une réponse uniquement ‘court termiste’ à question de l’équité”, poursuit l’organisation, qui recommande de donner aux préfets le pouvoir d’autoriser localement l’ouverture des boutiques de vente au détail là où les conditions sanitaires le permettent.

Le ministre de l’Economie a évoqué dans la matinée la possibilité d’une réouverture de certains commerces le 12 novembre avec des règles sanitaires renforcées ou, par exemple, via la prise de rendez-vous avec les clients.

“J’invite tous les commerçants à venir travailler avec moi cette semaine pour que nous regardions dans quelles conditions nous pourrions rouvrir le plus grand nombre possible de commerces dans les conditions de sécurité sanitaires totales”, a déclaré Bruno Le Maire sur RTL (DE:), tout en prônant le développement des boutiques en ligne avec l’aide de l’Etat.

Le ministre, qui recevra les représentants du secteur toute la semaine, a en outre laissé entendre qu’il n’était pas favorable à la fermeture des commerces de proximité.

“Quand on est dans une crise sanitaire, une crise économique et une crise de terrorisme, il n’y a pas de place pour les positions des uns ou des autres. Il n’y a de place que pour la position collective, qui est celle du gouvernement, fixée par le Premier ministre sous la direction du président de la République”, a-t-il déclaré.

Yves Hemedinger, député Les Républicains du Haut-Rhin, a annoncé lundi le dépôt d’une proposition de loi destinée à maintenir ouverts les commerces non alimentaires durant les périodes de confinement.

(Jean-Philippe Lefief)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.