image

Trump mène en Floride et dans des Etats clé, Biden compte sur le “mur bleu” Par Reuters

2/2
© Reuters. TRUMP ET BIDEN AU COUDE À COUDE EN FLORIDE, SE PARTAGENT DE PREMIERS GAINS

2/2

par Trevor Hunnicutt et John Whitesides

WASHINGTON/WILMINGTON, Delaware (Reuters) – Le président républicain sortant Donald Trump devançait mardi soir son rival démocrate Joe Biden en Floride, cruciale pour ses espoirs de réélection, et dans plusieurs autres Etats décisifs pour l’issue de l’élection présidentielle américaine, parmi lesquels la Caroline du Nord, l’Ohio, et le Texas.

Les projections de la chaîne Fox News donnent une victoire de Donald Trump en Floride, où les experts considèrent que le président sortant doit s’imposer s’il veut obtenir la majorité de 270 grands électeurs du Collège électoral nécessaire pour décrocher un second mandat.

Joe Biden, en quête d’Etats à reprendre à son adversaire républicain, compte sur le dénommé “mur bleu” composé du Michigan, du Wisconsin et de la Pennsylvanie, qui avaient contribué en 2016 à hisser Donald Trump à la Maison blanche. Cependant le décompte des voix pourrait s’étaler sur de nombreuses heures, voire plusieurs jours, dans ces Etats.

Donald Trump était donné en tête dans ces trois Etats mais une grande partie de cette avance était attribuée au vote massif des républicains dans les bureaux de vote pour l'”Election Day”, alors que le dépouillement des bulletins transmis par courrier pourrait prendre jusqu’à plusieurs jours. En Pennsylvanie et dans le Wisconsin, le décompte des votes par correspondance peut seulement débuter le jour du scrutin.

Selon les projections de Fox News, Joe Biden va remporter l’Arizona, ce qui ouvre la voie à une potentielle victoire de l’ancien vice-président s’il parvient à ériger le “mur bleu”.

Les partisans des deux candidats ont décrit le scrutin comme un référendum sur Donald Trump et son premier mandat tumultueux. Aucun président sortant ne s’est incliné dans la course à une réélection depuis le républicain George H.W. Bush en 1992.

Donald Trump a suivi le déroulement de la soirée électorale dans le salon de sa résidence à la Maison blanche en présence de membres de sa famille, avec notamment la Première dame Melania Trump et son gendre et conseiller Jared Kushner. “Il est calme, se détend”, a déclaré une source au fait de la situation.

Un haut conseiller du président sortant, assistant aux allées et venues dans le selon, a décrit l’atmosphère dans un sms succin: “Bonne. Mais nerveuse”.

Rassemblés dans l’aile est de la Maison blanche, quelque 200 partisans de Donald Trump ont crié leur joie quand Fox News a indiqué que le président sortant allait remporter la Floride, a-t-on appris d’une source présente dans la pièce.

PAS DE SURPRISES INITIALES

Les Américains devaient aussi décider du parti qui sera aux commandes du Congrès pendant les deux prochaines années. Il est attendu que les démocrates conservent la majorité à la Chambre des représentants, et probable qu’ils s’emparent aussi du contrôle du Sénat.

Le début de la soirée électorale n’a pas donné lieu à de surprises. Les Etats conservateurs comme l’Alabama, l’Indiana, le Kentucky et le Tennessee étaient donnés favorables à Donald Trump tandis que le Massachusetts, le Vermont, New York et le Connecticut, des Etats à penchant démocrate, semblaient promis à Joe Biden, selon les projections de l’institut Edison Research et des principales chaînes de télévision américaines.

Alors que les bureaux de vote fermaient dans la majorité des Etats, la course restait indécise dans la dizaine de “Swing States” – ceux à même de faire basculer l’issue du scrutin -, même si Donald Trump commençait à prendre une petite longueur d’avance dans plusieurs d’entre eux.

Joe Biden pourrait parvenir à décrocher la majorité de 270 grands électeurs du Collège électoral nécessaire pour être élu à la présidence même en cas de défaite en Floride, un Etat où il a passé beaucoup de temps et dépensé beaucoup d’argent dans l’espoir de l’arracher à Donald Trump, qui s’y était imposé en 2016.

L’ancien vice-président démocrate était au coude à coude avec le président sortant en Caroline du Nord. Des analystes ont toutefois prévenu que le vote par anticipation pourrait profiter à Joe Biden dans cet Etat car les bulletins y sont dépouillés bien avant l'”Election Day”.

Au Texas, avec environ deux tiers des bulletins pris en compte, Joe Biden devançait d’un cheveu Donald Trump, selon les projections, tandis que le président républicain prenait une avance sur son rival démocrate dans l’Ohio.

Les électeurs américains, pour la plupart munis d’un masque et respectant la distanciation sociale par précaution contre le coronavirus, ont dû patienter longtemps pour voter dans certaines localités. Aucun signe de perturbations ou de violences n’a été constaté sur les sites de vote, comme le craignaient certains représentants.

Le vainqueur du scrutin, qui pourrait être connu seulement dans plusieurs jours, sera à la tête d’un pays ravagé par la crise sanitaire du coronavirus – qui a tué plus de 231.000 Américains et mis au chômage des millions de personnes -, les tensions raciales et les divisions politiques, qui se sont amplifiées au cours d’une campagne électorale au vitriol.

L’OMBRE DE LA CRISE SANITAIRE

Joe Biden a placé au coeur de sa campagne la gestion selon lui désastreuse par Donald Trump de l’épidémie de coronavirus et a conservé une avance constante sur le président sortant dans les sondages à l’échelle nationale.

Cependant un tiers des électeurs ont placé l’économie en tête de leurs préoccupations au moment de choisir leur nouveau président, tandis que deux sur dix ont cité l’épidémie de coronavirus, selon un sondage de sortie des urnes réalisé par l’institut Edison Research.

Dans l’enquête d’opinion à l’échelle nationale, quatre électeurs sur dix ont dit qu’ils estimaient que la lutte contre la crise sanitaire se passait “très mal”.

Les résultats de l’enquête indiquent par ailleurs que neuf électeurs sur dix avaient choisi avant octobre le candidat pour lequel ils allaient voter.

Plus de 100 millions d’électeurs avaient voté par anticipation, soit par personne soit par voie postale, selon les données répertoriées par le groupe US Elections Project, basé à l’université de Floride. Cette mobilisation record avant le jour J découle de craintes sanitaires à l’idée de se rendre dans les bureaux de vote mais aussi d’un grand enthousiasme.

Le climat de tensions aux Etats-Unis et la crainte d’une multiplication des recours en justice après le scrutin ont alimenté l’anxiété d’une partie de la population quant à l’issue du vote et aux jours qui suivront.

Plusieurs villes ont ainsi entrepris de barricader certains bâtiments en prévision d’éventuelles manifestations, notamment à Washington aux abords de la Maison blanche et à New York. La célèbre artère commerciale de Rodeo Drive à Beverly Hills, en Californie, sera fermée ce mardi, a annoncé la police.

(avec Jason Lange, Jeff Mason, Doina Chiacu, Steve Holland, Susan Heavey, Katanga Johnson et Rich McKay; version française Jean Terzian)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.