image

Un enseignant contraint de se cacher après un débat sur Samuel Paty Par Reuters

© Reuters. PAYS-BAS: UN ENSEIGNANT CONTRAINT DE SE CACHER APRÈS UN DÉBAT SUR SAMUEL PATY

AMSTERDAM (Reuters) – La police des Pays-Bas a annoncé vendredi l’arrestation d’une jeune femme de 18 ans soupçonnée de menaces sur les réseaux sociaux alors qu’un enseignant de l’Emmauscollege de Rotterdam est contraint de se cacher depuis cette semaine à la suite d’une discussion en classe sur l’assassinat de Samuel Paty en France.

On ignore si cette jeune femme, dont l’identité n’a pas été révélée, est scolarisée dans cet établissement accueillant des élèves de 12 à 18 ans.

Comme en France, les établissements scolaires aux Pays-Bas et en Allemagne ont été invités à faire observer une minute de silence lundi en hommage à Samuel Paty, décapité par un réfugié d’origine tchétchène le 16 octobre à la sortie de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) quelques jours après avoir montré en classe des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

Avant son assassinat, Samuel Paty avait été la cible d’une campagne hostile sur les réseaux sociaux.

Lors d’une discussion en classe à l’Emmauscollege de Rotterdam, des élèves ont remarqué un dessin satirique accroché à un panneau depuis des années et certains se sont dits offensés.

Ce dessin, qui a remporté un prix aux Pays-Bas en 2015, montre une tête décapitée avec la mention “Charlie Hebdo” tirant la langue à un homme barbu armé d’une épée ensanglantée.

Une photo de cette image a commencé à circuler sur les réseaux sociaux et, dès le lendemain, l’enseignant néerlandais a dû se cacher en raison de ce que la police a qualifié de menaces sérieuses.

Ces menaces sont “intolérables”, a déclaré vendredi le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, alors que la classe politique néerlandaise s’est emparée de l’affaire.

“Nous devons pouvoir discuter de sujets tels que la liberté d’expression dans nos classes sans aucune pression extérieure”, a dit le chef du gouvernement à la presse.

“Cela peut heurter lorsqu’une personne a une opinion qui va à l’encontre de votre vision du monde ou de vos convictions religieuses mais elle a le droit de la dire en toute liberté”, a-t-il ajouté.

Jeudi, une autre école à Den Bosch (Bois-le-Duc) a annoncé que l’un de ses enseignants restait chez lui à la suite d’un incident similaire.

En France, il y a eu environ “400 violations de la minute de silence (pour Samuel Paty) dans des formes parfois légères parfois lourdes”, a déclaré vendredi Jean-Michel Blanquer sur RTL (DE:), affirmant que chacun de ces comportements ferait l’objet de poursuites disciplinaires et parfois pénales pour une dizaine de cas.

En Allemagne, le journal Tagesspiegel a rapporté que certains élèves musulmans à Berlin avaient refusé de participer à cette minute de silence.

(Toby Sterling; version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.