image

Le rallye boursier s’essouffle, Powell prend la parole, déception de l’AIE

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Le rallye mondial des actions marque une pause, les demandes d’allocations chômage et les données de l’IPC américain sont attendues, et les dirigeants de la Réserve fédérale, de la Banque centrale européenne et de la Banque d’Angleterre s’expriment tous sur les perspectives de la politique monétaire. Disney publie un rapport après la clôture – et le pétrole s’affaiblit après une nouvelle révision à la baisse des prévisions de la demande mondiale. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le jeudi 12 novembre.

1. Le rallye boursier mondial s’essouffle

La reprise mondiale des marchés boursiers suite à l’annonce du vaccin de Pfizer s’est arrêtée, les marchés ayant pris en compte les défis à court terme d’un coronavirus encore puissant.

Les marchés boursiers européens étaient déjà en baisse avant même la publication d’une baisse surprise de de la production industrielle de la zone euro en octobre, qui soulignait l’impact de la deuxième vague de Covid-19. Ce chiffre a été une surprise, notamment parce qu’aucun pays n’est allé jusqu’à fermer à nouveau ses usines. Siemens (SIX:), le géant industriel, s’est distingué par ses perspectives moroses pour l’année.

Les marchés ont également été perturbés par la hausse du nombre de cas dans l’État de New York, au lendemain du resserrement des restrictions imposées par le New Jersey aux entreprises non essentielles. Cependant, le maire de New York, Bill de Blasio, a déclaré qu’il n’était pas encore temps d’imposer un nouveau verrouillage de la ville.

L’ambiance n’a pas été favorisée par l’attitude du PDG de Pfizer (NYSE:), Albert Bourla, qui a vendu la plupart de ses actions Pfizer si rapidement après l’annonce de lundi. Bien que la vente ait été préprogrammée, elle a fait naître des soupçons selon lesquels le vaccin ne serait pas à la hauteur de ce que le marché avait espéré lundi.

2. Demandes d’allocations de chômage et IPC attendus

L’économie américaine reçoit son bilan hebdomadaire de la réalité du marché du travail avec les et à 14h30.

Les demandes initiales ne devraient avoir diminué que légèrement, passant de 751 000 une semaine plus tôt à 735 000, tandis qu’une autre baisse de 385 000 demandes continues est attendue. Ces chiffres seront les premiers depuis la publication de la croissance étonnamment forte des emplois NFP en octobre.

À 14h30, les données d’octobre sur l’inflation des prix à la consommation seront également publiées, le taux annuel devant atteindre 1,8%, contre 1,7% en septembre. Ce chiffre sous-estime probablement le taux réel, étant donné que la pandémie a déplacé la consommation vers des articles à haute fréquence comme la nourriture, dont les prix augmentent plus rapidement.

3. Les marchés américains devraient ouvrir de manière mitigée ; la technologie revient en force

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir à la baisse, la rotation vers les valeurs cycliques et les actions de valeur continuant à se corriger.

À 13h10, les étaient en baisse de 0,8%, tandis que les étaient en baisse de 0,4%, tandis que les , qui avaient déjà surperformé mercredi, le faisaient à nouveau avec une hausse de 0,1%.

Les analystes suggèrent que le passage à des actions de valeur battues est allé trop loin au départ, alors que la demande sous-jacente pour l’assurance offerte par les actions de croissance reste saine.

Walt Disney (NYSE:) et Cisco Systems (NASDAQ: sont à la tête d’un nombre décroissant de mises à jour trimestrielles, toutes deux après la cloche de clôture.

4. Powell, Lagarde et Bailey vont parler des perspectives politiques

Le président de la Réserve fédérale Jerome Powell, la présidente de la BCE Christine Lagarde et le gouverneur de la Banque d’Angleterre Andrew Bailey prendront tous la parole sur un forum virtuel consacré aux banques centrales à 17h45.

L’intervention de Powell sera la première depuis que Joe Biden a été déclaré président élu le week-end dernier, ce qui pourrait lui permettre d’être moins prudent sur les perspectives politiques qu’il ne l’était lors de sa conférence de presse de la semaine dernière.

Lagarde, quant à elle, avait déclaré mercredi lors du même événement que la BCE se concentrera probablement sur ses offres de prêts à long terme bon marché et sur son programme d’achat d’obligations lié à la pandémie de 1,35 trillion d’euros lorsque son conseil des gouverneurs se réunira à nouveau en décembre. Son incapacité à faire jouer le taux d’escompte de la BCE a cependant laissé entendre aux analystes que la BCE laissera ses taux d’intérêt officiels inchangés.

Les commentaires de Bailey seront à nouveau passés au crible pour savoir si la Banque d’Angleterre fera l’expérience de taux d’intérêt négatifs, ce sur quoi le marché continue de miser.

5. Le Pétrole se stabilise alors que l’AIE réduit ses prévisions ; les données sur les stocks américains sont attendues

L’Agence internationale de l’énergie a suivi l’OPEP en révisant à la baisse ses prévisions concernant la demande mondiale de pétrole cette année, face à une résurgence du Covid-19 dans l’hémisphère nord.

Le groupe de réflexion a également prédit un rebond plus modeste en 2021 qu’il ne l’avait prévu précédemment, affirmant que les effets de tout vaccin contre le coronavirus ne se feront probablement sentir sur le marché du pétrole qu’à partir du second semestre de l’année.

Il a également noté que les stocks mondiaux de pétrole restent historiquement élevés. Le gouvernement américain mettra à jour ses hebdomadaires à 17h00, un jour plus tard que d’habitude en raison du congé du Veterans Day.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.