image

Creval s’apprête à batailler contre l’offre de Crédit agricole Par Reuters

© Reuters. CREVAL S’APPRÊTE À BATAILLER CONTRE L’OFFRE DE CRÉDIT AGRICOLE

par Pamela Barbaglia et Valentina Za

LONDRES/MILAN (Reuters) – Credito Valtellinese (Creval) s’apprête à batailler en vue d’un relèvement de l’offre de 737 millions d’euros lancée par la filiale de Crédit agricole (PA:), qui est considérée par la banque italienne comme trop basse, a appris Reuters de deux sources au fait du dossier.

La banque lombarde devrait mandater Bank of America (NYSE:), Mediobanca (MI:) et le cabinet d’avocats RCCD pour préparer sa stratégie de défense, après le feu vert obtenu mercredi par son administrateur délégué Luigi Lovaglio auprès du conseil d’administration pour s’adjoindre des services de conseillers, ont ajouté les sources.

Ces mandats seront officialisés lors d’une réunion du conseil d’administration prévue le 3 décembre.

Crédit Agricole Italia, filiale à 75,6% de Crédit Agricole, propose pour sa cible 10,50 euros par action, soit une prime de 21,4% par rapport au dernier cours officiel de Creval.

L’action Creval s’échangeait à 11,40 euros (+0,46%) à 15h35 GMT à la Bourse de Milan, ce qui pourrait donner à penser que le marché mise sur un relèvement de l’offre.

“Il y aura une résistance ferme de Creval jusqu’à ce qu’un meilleur prix soit trouvé”, a déclaré l’une des sources.

Elle a ajouté que le prix était trop bas au regard des incitations fiscales mises en place par le gouvernement pour encourager une fusion des banques.

Les analystes de leur côté estiment que Crédit agricole est en mesure d’améliorer son offre car, sur la base des conditions actuelles, le principal ratio de fonds propres du groupe ne baisserait au maximum que de 0,2 point de pourcentage.

Sollicité pour un commentaire, un représentant de Creval a déclaré que le conseil d’administration de la banque s’était réuni mercredi exclusivement pour permettre à Luigi Lovaglio de recruter des conseillers en accord avec le président, qui pourrait soutenir le conseil dans ses activités.

Bank of America et Mediobanca n’ont souhaité faire aucun commentaire.

Le conseil d’administration de Creval s’est réuni mercredi pour discuter de l’OPA de la filiale de la banque verte, considérée comme “inattendue et sans accord préalable”.

L’administrateur délégué de Crédit Agricole Italia, Giampiero Maioli, estime cependant que l’offre de la deuxième banque française est amicale.

Creval est entré dans le viseur de Crédit agricole après l’échec des discussions en vue d’un rapprochement avec Banco BPM (MI:), la troisième banque italienne, dont les actifs sont évalués à 187 milliards d’euros contre 24 milliards pour la banque lombarde.

(Avec Andrea Mandala; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.