image

Les actions reculent, l’aversion au risque s’accentue Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES S’ENFONCENT DANS LE ROUGE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue en baisse vendredi et les Bourses européennes s’enfoncent dans le rouge à mi-séance, le climat sur les marchés étant assombri par les inquiétudes sur l’impact économique de la pandémie comme par le blocage des discussions sur l’après-Brexit et sur de nouvelles mesures de relance américaines.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en repli d’environ 0,7%.

À Paris, le perd 1,09% à 5.488,99 vers 12h15 GMT. À Francfort, le cède 1,74% et à Londres, le est en baisse de 0,95%.

L’indice paneuropéen abandonne 1,24%, l’ de la zone euro recule de 1,36% et le de 1,21%, au plus bas depuis le 20 novembre.

La perspective d’un échec des discussions entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne sur leurs relations commerciales continue de se préciser après que Boris Johnson a admis une “forte possibilité” que les deux camps ne parviennent pas à un accord au-delà du 31 décembre.

En cas d’une rupture sans accord, la banque d’investissements Morgan Stanley (NYSE:) table sur une baisse de 6% à 10% de l’indice large Footsie 250 et d’une chute de 10% à 20% des actions des banques britanniques, la Banque d’Angleterre étant plus susceptible alors d’abaisser son taux directeur en territoire négatif.

Les négociations sur le plan de relance américain sont elles aussi dans une impasse. La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déclaré que les élus du Congrès pourrait travailler à résoudre leurs divergences jusqu’au 26 décembre, date à laquelle doit expirer une série de programmes d’aide d’urgence.

La séance est également plombée par le revers subi par les laboratoires Sanofi (PA:) et GSK dans le développement de leur vaccin contre le COVID-19: celui-ci ne sera pas disponible avant la dernier trimestre de l’année prochaine compte tenu de résultats insatisfaisants chez l’adulte.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Du côté des bonnes nouvelles, Pfizer (NYSE:) et BioNTech ont obtenu le feu vert d’un comité d’experts indépendants de la Food and Drug Administration (FDA) sur leur candidat vaccin, ce qui devrait amener les Etats-Unis à en approuver l’utilisation.

Dans les échanges avant l’ouverture de Wall Street, Pfizer gagne près de 2%.

VALEURS EN EUROPE

L’ensemble des compartiments européens sont en baisse, du secteur des services industriels dont l’indice Stoxx perd 0,6%, à celui des télécoms, qui cède 3,08%.

Ericsson (ST:) recule de 6,09% après avoir porté plainte contre Samsung (KS:) aux Etats-Unis pour non-respect d’engagements contractuels sur le paiement de redevances et violation de brevets.

Egalement parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, Rolls-Royce (LON:) lâche 7,72% après avoir abaissé son objectif de consommation de trésorerie pour cette année et averti que ses perspectives restaient incertaines.

Sanofi recule de 1,92% après le décalage du calendrier de son vaccin. A Londres, GSK gagne toutefois 0,28%.

CHANGES/TAUX

L’aversion au risque fait remonter le dollar face à un panier de devises internationales et reculer les rendements obligataires.

Celui du Bund perd trois points de base à -0,637% et son équivalent américain près de deux points à 0,8882%.

L’euro baisse de 0,15% face au dollar après les gains de jeudi, lorsque la BCE a annoncé un nouveau cycle de relance jugé insuffisant par une partie des investisseurs.

La livre sterling recule de 0,84% contre le dollar, à un creux de plus de trois semaines, et de 0,68% contre l’euro, les cambistes réévaluant le risque d’un “no deal” entre Londres et Bruxelles à la fin de la période de transition.

PÉTROLE

Les cours du pétrole baissent légèrement mais devraient enchaîner une sixième semaine de gains, le déploiement des programmes de vaccination contre le coronavirus ayant alimenté l’espoir d’un rebond de la demande l’année prochaine.

Le perd 0,5% à 50 dollars le baril et le 0,3% à 46,64 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.