image

La hausse des actions relancée par les espoirs sur le Brexit et les vaccins Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont en hausse lundi grâce à la nouvelle prolongation des discussions entre Londres et Bruxelles sur l’après-Brexit, au lancement imminent de la campagne de vaccination contre le coronavirus aux Etats-Unis et aux espoirs sur un plan de soutien à l’économie américaine.

À Paris, l’ gagne 0,79% à 5.550,86 points vers 09h07 GMT. À Francfort, le prend 0,85% et à Londres, le est en hausse de 0,12%.

L’indice de la zone euro s’octroie 0,86%, le avance de 0,62% et le de 0,76%.

L’issue des négociations sur l’après-Brexit reste toujours une inconnue mais les marchés sont rassurés par le nouveau délai que se sont donnés la Grande-Bretagne et l’Union européenne pour tenter de parvenir à un accord sur leurs futures relations, à moins de trois semaines de leur divorce effectif.

Sur le front de la crise sanitaire, la perspective du déploiement d’une campagne de vaccination aux Etats-Unis est aussi un facteur de soutien. Les autorités sanitaires américaines ont donné leur feu vendredi à une utilisation en urgence du vaccin de Pfizer (NYSE:) et BioNTech et prévoient de vacciner une centaine de personnes d’ici à la fin mars.

L’évolution de la reprise économique sur fond de pandémie sera au centre des discussions de plusieurs grandes banques centrales au cours de la semaine qui débute. La réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi, sera le principal rendez-vous. Elle sera suivie par celles de la Banque nationale suisse (BNS) et de la Banque d’Angleterre (jeudi) puis de la Banque du Japon (vendredi).

“Nous estimons que la Fed devrait renforcer sa ‘forward guidance’ (ndlr, le pilotage des anticipations) en conditionnant les achats d’actifs à l’atteinte de ses objectifs en termes d’emploi et d’inflation”, a déclaré Franck Dixmier, directeur des investissements obligataires pour Allianz (DE:) Global Investors.

VALEURS

La plus forte hausse sectorielle en Europe est pour le compartiment des banques, qui gagne 2,61%, et la seule baisse est pour celui de la santé (-0,39%).

A Paris, Société générale (PA:) (+3,45%) est en tête du CAC 40, devant Renault (PA:) (+3,33%) et BNP Paribas (PA:) (+3,21%).

Vivendi (PA:) est en hausse de 1,13% après avoir annoncé être entré en négociations exclusives avec Gruner + Jahr/Bertelsmann pour acquérir 100% du groupe Prisma Media.

A Francfort, le groupe de mode en ligne Zalando gagne 0,96%, après avoir pris jusqu’à 3%, profitant de l’annonce de la fermeture des commerces non essentiels en Allemagne à partir de mercredi dans le cadre d’un durcissement de ses mesures sanitaires.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains évoluent en hausse de l’ordre de 0,3% à 0,6% grâce à la perspective du lancement de la vaccination aux Etats-Unis et par un regain d’espoir sur le plan de relance.

Un groupe de parlementaires républicains et démocrates du Congrès devrait formellement soumettre ce lundi un texte prévoyant un plan de soutien à l’économie de 908 milliards de dollars (754 milliards d’euros).

Selon une personne au fait du dossier, la proposition va être scindée en deux ensembles budgétaires distincts dans l’espoir de convaincre les deux chambres du Congrès.

Vendredi, le a reculé de 0,13% et le de 0,23% face aux incertitudes sur le sujet. Seul le (+0,16%) a tiré son épingle du jeu, porté par une hausse spectaculaire de Disney (+13,6%) qui a dévoilé de nombreux projets de production pour ses services en ligne et dit s’attendre à engranger jusqu’à 350 millions d’abonnés payants dans le monde d’ici à la fin de l’exercice fiscal 2024.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,3%, porté par le sentiment général positif sur les marchés d’actions.

Les Bourses chinoises ont également fini dans le vert, grâce aux espoirs d’une intensification du soutien budgétaire par Pékin mais l’indice Hang Seng à Hong Kong a cédé 0,44%, pénalisé par le repli d’ Alibaba (NYSE:) (-2,63%) et de Tencent (-2,89%) après une amende infligée par Pékin pour ne pas avoir déclaré correctement des opérations d’acquisitions aux autorités de la concurrence.

CHANGES

Après avoir chuté de 1,6% la semaine dernière, la livre sterling efface une partie de ses pertes face au dollar (+1,27%) dans l’espoir que le Royaume-Uni et l’UE parviendront à un accord commercial après avoir décidé de prolonger les négociations au-delà d’une date limite fixée à dimanche dernier.

L’appétit pour le risque dessert le dollar qui recule de 0,37% face à un panier de devises internationales. L’euro prend dans le même temps 0,25% à 1,214 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund à dix ans gagne un point de base à -0,624% et son équivalent américain prend deux points à 0,913%.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en hausse, soutenus par les espoirs concernant le déploiement de vaccins contre le coronavirus et l’annonce de l’explosion d’un cargo pétrolier touché par une “source externe” non identifiée dans le port de Djeddah en Arabie Saoudite.

Le baril de avance de 0,98% à 50,46 dollars et celui du (WTI) gagne 0,92% à 47 dollars.

(édité par Patrick Vignal)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.