image

La hausse des actions se poursuit, la reprise chinoise en soutien Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À L’OUVERTURE

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes progressent en début de séance mardi après une série d’indicateurs chinois rassurants sur la poursuite de la reprise mais la hausse est limitée par un contexte sanitaire et économique dominé par les multiples mesures de restriction mises en oeuvre pour tenter de freiner la pandémie de coronavirus.

A Paris, le gagne 0,63% à 5.562,77 points vers 09h10 GMT. A Londres, le prend 0,26% et à Francfort, le avance de 0,65%.

L’indice est en hausse de 0,61%, le de 0,33% et le de 0,3%.

Les investisseurs ont été rassurés par les chiffres chinois du jour: la production industrielle a augmenté de 7% en rythme annuel en novembre, son huitième mois consécutif de hausse, et les ventes au détail ont progressé de 5%.

Mais si ces données confirment la poursuite de la reprise de la deuxième économie du monde, les risques d’un impact marqué de la crise sanitaire sur la conjoncture persistent en Occident: les Etats-Unis ont franchi lundi le cap symbolique des 300.000 morts dus au coronavirus et en Europe, les mesures de restriction et de confinement s’accumulent, des Pays-Bas à l’Allemagne en passant par Londres, une liste à laquelle pourrait rapidement s’ajouter l’Italie.

Et ce climat a des conséquences tangibles: au Royaume-Uni, le taux de chômage a augmenté plus qu’attendu sur la période août-octobre, à 4,9% de la population active, et les suppressions d’emploi ont atteint un niveau sans précédent.

“La grande crise financière fait pâle figure comparée à l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le marché du travail”, commente Ayys Ansal, directeur des investissements de Crimson Black Capital. “Pour l’emploi, le pire est encore à venir.”

VALEURS

Les secteurs cycliques restent bien orientés: l’indice Stoxx de l’automobile progresse de 2,05%, celui des matières premières de 1,27% et celui du pétrole et du gaz de 0,93%.

Le compartiment de la distribution (-0,42%) est toutefois pénalisé par la baisse de 2,44% de l’espagnol Inditex (MC:), le propriétaire de Zara, après l’annonce d’une chute de 14% de ses ventes sur le trimestre août-octobre.

A la hausse, Volkswagen (DE:) prend 4,71% après la confirmation d’Herbert Diess à la tête du directoire, qui met fin pour l’instant à la crise de gouvernance.

A Paris, ArcelorMittal (AS:) s’adjuge 4,78% après le relèvement de la recommandation de Société générale (PA:), passée à l’achat.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice a fini en baisse de 0,17%, le marché ayant cédé aux prises de profits avant les annonces de la Réserve fédérale américaine, mercredi, puis de la Banque du Japon, vendredi. La suspension par le gouvernement de sa campagne de promotion du tourisme dans l’archipel a en outre pesé sur le secteur du transport aérien et celui de l’hôtellerie.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a cédé 0,06% mais le CSI 300 a progressé de 0,21%, profitant de la bonne surprise de la production industrielle et de l’injection dans le système financier de 950 milliards de yuans (119 milliards d’euros) de liquidités par la banque centrale.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l’instant une hausse d’environ 0,6%.

Lundi, le début de la campagne de vaccination contre le COVID-19 aux Etats-Unis n’a pas suffi à soutenir durablement la tendance, d’autant que les grands indices évoluent à des niveaux record.

Le , qui progressait à l’ouverture, a fini en repli de 0,62% à 29.861,55 points et le S&P-500 a perdu 0,44%, à 3.647,49 points. En revanche, le a gagné 0,50% à 12.440,04 points, porté par la hausse de l’action Amazon (NASDAQ:) (+1,3%) et l’envolée de la société de biotechnologie Alexion (NASDAQ:) (+29,2%), après l’annonce de son rachat par AstraZeneca (LON:).

TAUX

Le regain de prudence qui touche la plupart des marchés se traduit, côté obligataire, par un léger recul des rendements, sous 0,9% pour les Treasuries à dix ans américains et à -0,619% pour le Bund allemand.

Le rendement à dix ans de la dette publique espagnole est quant à lui passé pour la première fois en territoire négatif pour tomber à -0,005%.

Les mouvements sur les rendements américains pourraient rester limités en attendant les décisions de la Réserve fédérale.

CHANGES

Soutenu par le mouvement général de prudence, le dollar est en légère hausse face aux autres grandes devises (+0,04%) mais reste proche du plus bas de plus de deux ans et demi touché lundi.

L’euro est quasi stable autour de 1,2145 dollar.

La livre sterling, elle, cède du terrain face au dollar et à l’euro mais conserve l’essentiel de ses gains de la veille.

PÉTROLE

Le marché pétrolier hésite entre les bons indicateurs chinois et les craintes de voir la demande souffrir des mesures de confinement, illustrées par la révision à la baisse de la prévision de l’Opep pour 2021, réduite de 350.000 barils par jour (bpj) à 95,89 millions de bpj.

Le abandonne 0,08% à 50,25 dollars le baril et le (West Texas Intermediate, WTI) 0,02% à 47,00 dollars.

(édité par Patrick Vignal)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.