image

L’Europe continue de profiter des espoirs de relance aux USA Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi dans la matinée, les investisseurs misant sur de nouvelles mesures de relance aux Etats-Unis après la victoire des démocrates au Sénat et reléguant au second plan le climat insurrectionnel qui a ébranlé Washington mercredi soir.

À Paris, l’ gagne 0,39% à 5.652,8 points vers 09h15 GMT. À Francfort, le prend 0,46% et à Londres, le est quasiment stable.

L’indice de la zone euro et le sont en hausse de 0,25%. Le monte également de 0,25%, à un pic depuis fin février.

Le Parti démocrate a fait coup double lors du second tour d’élections sénatoriales en Géorgie, remportant les deux sièges en jeu pour obtenir le contrôle de la chambre haute du Congrès, ce qui facilitera la mise en oeuvre des projets politiques du président élu Joe Biden.

L’indice mondial MSCI a inscrit un record mercredi à la perspective d’une “vague bleue” au Congrès, synonyme pour de nombreux investisseurs de mesures de relance massives pour soutenir la reprise de l’économie américaine.

“Attendez-vous à ce que des chèques de 2.000 dollars soient envoyés, à une prolongation des allocations de chômage. Même un coup de pouce pour les 300 dollars d’allocations de chômage est sur la table. Les chiffres avancés pour un paquet budgétaire font état de 750 milliards à 1.000 milliard de dollars”, a déclaré Jack Janasiewicz, gérant chez Natixis (PA:) IM Solutions.

Après l’invasion du Capitole à Washington mercredi soir par des partisans de Donald Trump, le Congrès a finalement pu certifier la victoire de Joe Biden lors de l’élection présidentielle de novembre. Quatre personnes sont mortes dans l’enceinte du Capitole lors de ces incroyables scènes de chaos et 52 personnes ont été arrêtées dans la capitale fédérale des Etats-Unis, a fait savoir la police.

“Les événements choquants survenus au Capitole semblent avoir été acceptés sans broncher jusqu’à présent, montrant une fois pour toutes que les investisseurs mondiaux se soucient davantage de la relance monétaire et budgétaire que des troubles politiques peu importe le lieu”, a fait savoir Michael Hewson chez CMC Markets.

VALEURS

Les secteurs cycliques tels que les ressources de base (+1,42%), l’énergie (+1,26%) et la construction (+1,57%)) affichent les plus fortes progressions dans les premiers échanges dans l’espoir d’une relance américaine plus importante.

Saint-Gobain (PA:) est en tête du CAC 40 à plus haut depuis juin 2018(+6,3%) après avoir annoncé que son chiffre d’affaires du quatrième trimestre devrait nettement dépasser les attentes et atteindre près 10,2 milliards d’euros, soit une croissance interne de plus de 6%.

L’annonce est “impressionnante dans le contexte et témoigne d’une dynamique positive sur les marchés finaux mais aussi d’une solide exécution sur les coûts et de la stratégie de portefeuille”, ont déclaré les analystes de Davy Research.

Veolia (PA:) prend 1,84% après avoir adressé au conseil d’administration de Suez (PA:) (+0,90%) la proposition d’offre publique qu’il a l’intention de déposer sur les 70,1% du capital de sa cible qu’il ne détient pas encore.

Rexel (PA:) grimpe de 5,62% après que BofA Global Research a relevé son conseil de deux échelons, à l’achat.

En baisse, Crédit agricole (PA:) cède 1,17% après la dégradation de Credit Suisse à “neutre”. Le secteur bancaire lâche 0,2% après avoir bondi de 5,53% la veille.

A Francfort, l’action Bayer (DE:) s’octroie 3,01% après l’annonce d’un partenariat entre le groupe chimique et la biotech CureVac pour aider cette dernière à obtenir la validation et la distribution de son vaccin expérimental anti-COVID-19.

A WALL STREET

Les contrats à terme américains indiquent une ouverture en hausse d’au moins 0,5% ce jeudi.

Les indices et Standard & Poor’s 500 ont inscrit des records la veille grâce à la perspective d’une majorité démocrate au Sénat mais l’invasion du Capitole à Washington par des manifestants pro-Trump a pesé sur la tendance en fin de séance tandis que les technologiques souffraient des craintes d’un tour de vis réglementaire.

Le Dow Jones a gagné 1,44% à 30.829,40 après un plus haut historique à 31.022,65. Le S&P-500 a pris 0,57% à 3.748,14 après être monté à 3.783,04. Quant au , il a reculé de 0,61% à 12.740,79.

L’indice sectoriel des banques, sensible à l’évolution des taux d’intérêt, a gagné 5,92% après la remontée du rendement des bons du Trésor à dix ans au-dessus de 1% pour la première fois depuis mars dernier. Parmi les principales banques du pays, Goldman Sachs (NYSE:) a pris 5,4%, et J.P. Morgan 4,7%.

A la baisse, les géants des hautes technologies, exposés au risque d’un renforcement de la réglementation du secteur par la future administration démocrate, ont cédé du terrain: Apple (NASDAQ:) a perdu 3,32%, Microsoft (NASDAQ:) 2,59%, Amazon (NASDAQ:) 2,49% et Alphabet (NASDAQ:), la maison mère de Google, 0,99%.

EN ASIE

Au Japon, l’indice a gagné 1,6% et a atteint en séance son plus haut niveau depuis août 1990 sous l’impulsion des valeurs financières, portées par la hausse des rendements des obligations d’Etat américaines.

En Chine, l’indice CSI 300 des grandes capitalisations a gagné 1,77%, à un pic de 13 ans malgré un renforcement régional des restrictions sanitaires et un record en cinq mois des nouvelles contaminations à l’échelle nationale.

L’indice Hang Seng de Hong Kong a perdu pour sa part 0,52% en réaction à la décision mercredi de l’opérateur de la Bourse de New York de retirer de la cote à partir du 11 janvier trois opérateurs télécoms chinois pris pour cible par Washington.

L’administration Trump envisage d’ajouter les géants de la technologie Alibaba (NYSE:) (-3,91%) et Tencent (-4,69%) à une liste noire d’entreprises considérées comme à la solde de Pékin, ont rapporté des sources au fait du dossier.

CHANGES

Le dollar est stable contre un panier de devises internationales après avoir reculé à un creux d’environ trois ans la veille face à la perspective d’un creusement des déficits et celle d’un soutien économique renforcé, accentuée par la déception de l’enquête d’ADP (PA:) sur l’emploi.

L’euro recule de 0,31%, sous 1,23 1,2287 dollar.

TAUX

Sur le marché obligataire, le taux des Treasuries à dix ans poursuit sa remontée et prend 1,5 point de base à 1,0541%, au plus haut depuis mars dernier.

Son équivalent allemand est quant à lui stable, à -0,555%, après un plus haut de deux semaines mercredi à -0,53%. Il n’a pas réagi à la progression de 2,3% des commandes à l’industrie en Allemagne en novembre alors que le consensus Reuters prévoyait une baisse de 1,2%.

Le reste de l’agenda du jour sera animé notamment par les chiffres de l’inflation et les ventes au détail en zone euro ainsi que les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

PÉTROLE

Les prix pétroliers montent toujours grâce à l’annonce d’une réduction supplémentaire de la production de l’Arabie saoudite et au recul plus fort que prévu des stocks aux Etats-Unis d’après les chiffres de l’Agence américaine d’information sur l’énergie.

Le gagne 0,39% à 54,51 dollars le baril et le 0,71% à 50,99 dollars.

(édité par Patrick Vignal)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.