image

Le variant sud-africain pourrait “traverser” le vaccin Pfizer-étude israélienne Par Reuters

2/2
© Reuters. CORONAVIRUS: LE VARIANT SUD-AFRICAIN POURRAIT “TRAVERSER” LE VACCIN PFIZER-ÉTUDE ISRAÉLIENNE

2/2

par Maayan Lubell

JERUSALEM (Reuters) – Le variant du coronavirus identifié pour la première fois en Afrique du Sud est capable de “traverser” dans une certaine mesure le vaccin de Pfizer (NYSE:) et BioNTech, conclut une étude israélienne publiée samedi mais qui n’a pas encore été revue par des pairs.

Elle précise que la prévalence de ce variant reste faible dans le pays, dont plus de la moitié de la population est déjà vaccinée.

L’étude menée par l’université de Tel Aviv et Clalit, le premier réseau de santé du pays, a comparé l’état de 400 personnes ayant contracté le COVID-19 14 jours ou plus après avoir reçu une ou deux doses du vaccin avec celui de 400 personnes non-vaccinées d’âge et de genre comparables.

Le variant dit “sud-africain”, officiellement dénommé B.1.351, représentait moins de 1% de l’ensemble des cas étudiés. Mais chez les personnes qui avaient reçu deux doses du vaccin, son taux de prévalence était près de huit fois supérieur à celui mesuré chez les personnes non-vaccinées (5,4% contre 0,7%).

Cette différence suggère que le vaccin est moins efficace contre le variant B.1.351 que contre la souche originelle du coronavirus ou le variant identifié en Grande-Bretagne, qui représente désormais la quasi-totalité des nouveaux cas d’infection en Israël, expliquent les chercheurs.

“Nous avons trouvé un taux supérieur de manière disproportionnée du variant sud-africain parmi les personnes vaccinées avec une seconde dose par comparaison au groupe non-vacciné. Cela signifie que le variant sud-africain est capable, dans une certaine mesure, de franchir la protection vaccinale”, a déclaré Adi Stern, chercheur à l’université de Tel Aviv.

Les auteurs de l’étude soulignent toutefois que celle-ci a été menée sur un échantillon faible de personnes infectées par le variant sud-africain en raison de la rareté de celui-ci dans le pays.

Ils ajoutent que l’étude ne visait pas spécifiquement à mesurer l’efficacité du vaccin contre un variant donné.

Pfizer et BioNTech n’ont pas pu être joints dans l’immédiat pour commenter ces conclusions.

De nombreux experts craignent que de nouveaux variants du coronavirus, comme ceux devenus dominants en Afrique du Sud et au Brésil, soient résistants aux vaccins et aux traitements disponibles. Plusieurs études ont conclu que le vaccin Pfizer-BioNtech était moins efficace contre le variant B.1.351 tout en offrant une protection importante.

En Israël, le variant sud-africain ne représente qu’environ 1% des cas confirmés d’infection, une faible prévalence encourageante selon Adi Stern.

“Même si le variant sud-africain franchit effectivement la protection vaccinale, il ne s’est pas répandu largement dans la population”, a-t-il expliqué, ajoutant que le variant britannique était peut-être en train de “bloquer” la propagation du sud-africain.

Près de 53% des 9,3 millions d’Israéliens ont reçu deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech. Plus d’un tiers de la population à moins de 16 ans et n’est donc pas éligible à la vaccination.

(Marc Angrand)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.