image

La vague redoutée des défaillances post-COVID semble s’amorcer, selon une analyse d’Alteres Par Reuters

© Reuters. FRANCE: LA VAGUE REDOUTÉE DES DÉFAILLANCES POST-COVID SEMBLE S’AMORCER, SELON UNE ANALYSE D’ALTERES

PARIS (Reuters) – Les défaillances d’entreprises se sont maintenues à un niveau exceptionnellement bas en France au premier trimestre mais le mois de mars a marqué une inflexion, avec une explosion des procédures et des liquidations, selon une analyse publiée mercredi par le cabinet d’études Altares.

Au cours des trois premiers mois de l’année, 7.406 défaillances d’entreprise ont été enregistrées, un nombre “exceptionnellement bas” en recul de 32,1% par rapport au premier trimestre 2020, dont seule la toute fin avait été affectée par la crise sanitaire.

“Le mois de mars pourrait cependant constituer un point de bascule”, souligne Thierry Millon, directeur des études Altares.

La deuxième quinzaine de mars a été marquée par une explosion de 155% des défaillances par rapport à la même période de 2020, lors de laquelle le début du premier confinement s’était accompagné d’un gel des procédures du fait de la fermeture des tribunaux.

“C’est aussi en mars qu’émergent des chiffres concrets sur la détresse de centaines d’entreprises qui se trouvent en cessation de paiement, en dépit des dispositifs de soutien publics”, observe Thierry Millon.

Le mois dernier, 79% des jugements se sont soldés par une liquidation directe de l’entreprise concernée, “un niveau jamais atteint depuis 20 ans”, souligne-t-il.

Pour Thierry Millon, “la stratégie de soutien à l’économie réelle déployée par l’Etat s’est avérée efficace”, permettant à environ 20.000 entreprises mises sous perfusion d’échapper à la défaillance en 2020.

Mais nombre d’entreprises risquent d’avoir des difficultés à surmonter le cap de l’allègement puis de l’extinction inéluctables de ces aides.

La Banque de France a estimé en début d’année que 4,5% à 6% des prêts garantis par l’Etat (PGE) auraient du mal à être remboursés.

Par ailleurs, Altares rappelle que les quelques 63.000 entreprises françaises dites “zombies” – déjà fragiles avant la survenue de la pandémie de COVID-19 – devraient également avoir du mal à survivre sans soutien de l’Etat.

(Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.