image

Croissance chinoise, mises en chantier et injections de vaccins

© Reuters

Par Geoffrey Smith

Investing.com — La Chine a enregistré une croissance record au premier trimestre, mais les chiffres ont été flattés par des effets de base et n’ont pas répondu aux attentes. Les résultats des banques américaines continuent d’affluer, avec Morgan Stanley (NYSE:) sous les feux de la rampe après les excellents résultats enregistrés jusqu’ici à Wall Street. Les mises en chantier et les permis de construire devraient avoir rebondi en mars. Et le PDG de Pfizer affirme que tout le monde va avoir besoin de rappels de son vaccin – peut-être pour les années à venir. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers ce vendredi 16 avril.

1. La croissance record de la Chine arrive encore à décevoir

La tyrannie des effets de base sur les données économiques s’est pleinement manifestée cette nuit, puisque la Chine a affiché une croissance de 18,3% du produit intérieur brut sur l’année au premier trimestre. Toutefois, la dynamique trimestrielle s’est ralentie, le PIB n’ayant augmenté que de 0,6 % par rapport aux trois mois précédents. Ces deux chiffres sont légèrement inférieurs aux attentes.

Les indicateurs mensuels ont été globalement robustes, les ventes au détail et les investissements en actifs fixes ayant tous deux dépassé les attentes en rattrapant le rebond antérieur de la production industrielle.

Les actions chinoises se sont un peu redressées, mais elles restent dans le marasme et sont en baisse à la fois sur la semaine et sur le mois, dans un contexte d’inquiétude concernant les défaillances dans le secteur des obligations d’entreprises. Le sort du gestionnaire d’actifs public Huarong reste le plus important après la dégradation de son crédit par une agence locale jeudi.

2. Le secteur du logement peut-il rivaliser avec le commerce de détail ?

Les données américaines d’aujourd’hui se concentrent sur le marché du logement, avec les données de mars pour les et les à 14h30.

Les mises en chantier devraient avoir repris après deux baisses consécutives, influencées dans une large mesure par les conditions météorologiques. Elles restent cependant bien en deçà de leur pic de 2005, et une nouvelle étude de l’agence hypothécaire Freddie Mac (OTC:) citée par le Wall Street Journal suggère que les États-Unis connaissent toujours un déficit aigu de maisons individuelles.

Les permis de construire devraient également avoir rebondi après avoir chuté en février.

À 16h00, l’enquête de l’Université du Michigan sur le moral des consommateurs pour le mois d’avril sera publiée et devrait correspondre étroitement à l’augmentation des ventes au détail en mars, la dernière série de chèques de relance ayant atteint les ménages.

3. Ouverture attendue mitigée des marchés boursiers US ; record du en vue

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir en demi-teinte plus tard après que le Dow et le S&P aient atteint de nouveaux records jeudi en réponse aux rapports sur les ventes au détail et les demandes d’allocations chômage.

A 13h30, les étaient en hausse de 54 points, soit 0,2%, tandis que les étaient en hausse de 0,1% et les en baisse de 0,1%.

L’excellente performance de Goldman Sachs (NYSE:) et des banques d’investissement de ses rivaux cette semaine signifie que Morgan Stanley est sous pression pour les égaler lorsqu’il publiera ses résultats avant l’ouverture. PNC Financial (NYSE:), State Street (NYSE:), Bank of New York Mellon (NYSE:) et Citizens Financial (NYSE:) feront également rapport.

4. Des rappels annuels de vaccins pourraient être nécessaires – PDG de Pfizer

Le PDG de Pfizer (NYSE:), Albert Bourla, a déclaré que les gens pourraient avoir besoin d’une dose de rappel annuelle du vaccin Covid-19 pour maintenir leur niveau d’anticorps.

Ces commentaires ne sont pas radicaux, mais rappellent que l’opportunité commerciale pour les fabricants de vaccins s’étendra bien au-delà de la phase de crise de la pandémie, qui semble toucher à sa fin aux États-Unis.

Au niveau mondial, cependant, les taux d’infection approchent actuellement des records, a déclaré cette nuit Tedros Ghebreyesus, chef de l’Organisation mondiale de la santé. Cela s’explique par la propagation effrénée de la maladie en Inde et au Bangladesh, ainsi que par le nombre élevé de nouveaux cas en Amérique latine.

En Europe, pendant ce temps, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu’elle espérait qu’une nouvelle loi soit mise en place d’ici la fin de la semaine prochaine, permettant au gouvernement fédéral d’imposer des contrôles à l’échelle nationale sur les entreprises et la vie sociale. Cette déclaration intervient alors que les nouveaux cas ont atteint leur plus haut niveau depuis la vague d’hiver.

5. Le pétrole atteint son plus haut niveau sur un mois

Le pétrole brut a retrouvé son plus haut niveau depuis un mois, les données sur les stocks de cette semaine se combinant à la hausse du risque géopolitique pour soutenir les prix.

Les sanctions contre la Russie décrites jeudi par l’administration américaine n’ont peut-être pas été aussi sévères que certains le craignaient – il ne sera pas interdit de détenir de la dette publique russe, par exemple – mais la tension reste élevée, compte tenu du renforcement massif des troupes et des blindés russes à la frontière ukrainienne. Au Moyen-Orient, pendant ce temps, les tirs répétés de missiles par les rebelles au Yémen, visant l’Arabie saoudite, n’ont pas réussi à perturber les flux de pétrole mais rappellent constamment les tensions entre l’Occident et l’Iran, qui soutient les rebelles.

Vers 13h30, les contrats à terme sur le américain étaient en hausse de 0,2% à 63,58 dollars le baril, tandis que le {{8833|Brent} était en hausse de 0,3% à 67,11 dollars le baril. Les données sur le positionnement de la CFTC et le nombre d’appareils de forage Baker Hughes sont attendus plus tard.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.