image

Le gouvernement veut rassurer sur le calendrier d’extinction des aides Par Reuters

© Reuters. LE GOUVERNEMENT VEUT RASSURER SUR LE CALENDRIER D’EXTINCTION DES AIDES

PARIS (Reuters) – Le gouvernement a réaffirmé jeudi que les aides mises en place pour permettre aux entreprises de faire face aux répercussions de la crise sanitaire seraient allégées de façon très progressive afin que le retour au régime de droit commun ne les pénalise pas.

“Nous ne voulons pas qu’après une période de protection il y ait tout à coup un dégel brutal qui se solde par des milliers de faillites”, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire lors d’un point presse virtuel.

“Nous n’avons pas fait tout ce travail pour laisser ensuite la brutalité reprendre le dessus”, a-t-il ajouté après une réunion avec les partenaires sociaux à laquelle participait également la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Cette dernière a notamment confirmé que les règles actuelles du dispositif d’activité partielle seraient prolongées jusqu’à la fin du mois de mai, soit un report d’un mois de la baisse du taux de prise en charge pour les secteurs les moins sinistrés.

A l’heure actuelle, le reste à charge s’élève à 15% pour les entreprises concernées et les salariés touchent 84% de leur rémunération nette sur chaque heure chômée.

Pour les secteurs les plus sinistrés, comme l’hôtellerie-restauration ou l’évènementiel, la prise en charge de l’activité partielle à 100% sera maintenue tant que les restrictions sanitaires seront en vigueur, a déclaré Elisabeth Borne.

Un premier palier de baisse des subventions, portant le reste à charge pour les entreprises à 15%, pourra être envisagé lorsque la situation le permettra, a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, les prêts garantis par l’Etat (PGE), dont la période de souscription était supposée s’arrêter fin juin, pourraient être maintenus jusqu’au 31 décembre, a annoncé Bruno Le Maire.

La Fédération bancaire française (FBF) – selon laquelle les PGE avaient au 9 avril bénéficié à plus de 675.000 entreprises pour un montant de 137 milliards d’euros – a précisé dans un communiqué que les banques françaises “pourront, sous réserve de l’adoption des textes législatifs et réglementaires annoncés, proposer de souscrire un PGE jusqu’au 31 décembre 2021.”

Le ministre de l’Economie a également précisé que le fonds de solidarité mis en place pour soutenir les petites entreprises, les micro-entrepreneurs, les indépendants et professions libérales, devrait être maintenu pour les secteurs qui resteront sous le coup d’une fermeture administrative.

Bruno Le Maire a enfin souligné que l’éventuel maintien des exonérations partielles de charges pour les secteurs les plus touchés par la crise était à l’étude.

(Caroline Pailliez, édité par Myriam Rivet)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.