image

Prudence en vue à Wall Street, l’Europe hésitante Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES VARIENT PEU À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue en légère baisse et les Bourses européennes varient peu lundi à mi-séance au début d’une semaine riche en indicateurs économiques et en résultats d’entreprises, sans oublier la réunion de la Réserve fédérale.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture quasiment inchangée pour le mais en repli de 0,15% pour le S&P-500 et de 0,3% pour le .

À Paris, le perd 0,02% à 6.256,97 à 10h52 GMT. À Francfort, le abandonne 0,23% et à Londres, le cède 0,03%.

L’indice paneuropéen recule de 0,1%, l’ de la zone euro de 0,17% et le de 0,08%.

Le début de la semaine est relativement calme, les investisseurs s’abstenant de prendre des positions importantes avant la réunion, mardi et mercredi, de la Réserve fédérale. Si aucune annonce majeure n’est attendue, les marchés anticipent les potentiels changements à venir, comme le retrait progressif de son soutien monétaire.

Les prochains jours seront aussi animés par la première estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis (jeudi) et de la zone euro (vendredi) ainsi que par des nombreuses publications de résultats des deux côtés de l’Atlantique, avec notamment les géants technologiques de Wall Street.

Même si la tendance de fond reste positive avec la poursuite des vaccinations, les récentes données économiques et de solides bénéfices d’entreprises, l’aggravation de la pandémie de coronavirus en Inde crée d l’incertitude.

VALEURS EN EUROPE

Le secteur du tourisme et des loisirs signe la meilleure performance en Europe, son indice Stoxx gagnant 1,02%.

La présidente de la Commission européenne, Ursula van der Leyen, a déclaré dans un entretien au New York Times publié dimanche que les Américains ayant été vaccinés contre le COVID-19 devraient être autorisés à se rendre dans l’Union européenne cet été.

Unibail-Rodamco-Westfiels prend 3,02%, Airbus (PA:) 2,07% et IAG (LON:) 3,33%.

Les valeurs automobiles, elles, reculent dans le sillage de Volkswagen (DE:) (-1,85%) après les informations du Financial Times selon lesquelles le groupe allemand à demandé à ses cadres de se préparer à une nouvelle diminution de la production au deuxième trimestre en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

A Paris, Stellantis lâche 1,26%, la plus forte baisse du CAC 40.

Lagardère gagne 3,36% après avoir confirmé étudier un abandon de son statut de société en commandite, dernier épisode en date de la bataille d’actionnaires qui alimente depuis plusieurs mois les spéculations sur un possible démantèlement du groupe.

Dernier du Stoxx 600, le spécialiste autrichien des capteurs électroniques AMS cède 4,15%, pénalisé par une baisse de recommandation de deux crans par Credit Suisse qui évoque des inquiétudes quant la perte éventuelle de contrats avec Apple (NASDAQ:).

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire, les rendements de référence européens sont en légère hausse, à -0,246% pour le Bund allemand à dix ans, alors que son équivalent américain remonte de deux point de base à 1,5843%.

Le dollar se stabilise après être tombé à son plus bas en près de deux mois face à un panier de devises de référence, défavorisé par un regain d’appétit pour le risque et la perspective d’un discours accommodant de la Fed mercredi.

L’euro recule modestement, sous 1,21 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont dans le rouge, la résurgence des cas de COVID-19 en Inde alimentant les craintes d’un ralentissement de la demande de brut.

Le baril de cède 1,65% à 65,02 dollars et le perd 1,61% à 61,14 dollars.

(édité par Patrick Vignal)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.