image

Intel veut 8 milliards d’euros de subventions pour bâtir une usine en Europe Par Reuters

© Reuters. Intel sollicite huit milliards d’euros de subventions publiques pour la construction d’une usine de semi-conducteurs en Europe. /Photo d’archives/REUTERS/Ronen Zvulun

BRUXELLES/BERLIN (Reuters) – Intel (NASDAQ:) sollicite huit milliards d’euros de subventions publiques pour la construction d’une usine de semi-conducteurs en Europe, a déclaré vendredi son directeur général Pat Gelsinger, dans un contexte de pénurie mondiale de composants électroniques.

“Ce que nous demandons aux gouvernements américain et européen, c’est de permettre qu’il (le projet) soit compétitif pour nous ici par rapport à l’Asie”, a-t-il déclaré dans un entretien accordé au média anglophone basé à Bruxelles Politico Europe.

Un porte-parole d’Intel a confirmé que l’entretien avait eu lieu vendredi à Bruxelles, où Pat Gelsinger devait rencontrer le commissaire européen Thierry Breton pour des discussions sur les semi-conducteurs.

Le nouveau directeur général d’Intel, qui effectue sa première tournée en Europe, a déclaré le mois dernier vouloir étendre de manière significative les capacités de production de puces du géant américain des semi-conducteurs.

Intel prévoit notamment un investissement de 20 milliards de dollars (16,5 milliards d’euros) pour construire deux sites dans l’Etat américain de l’Arizona et pour ouvrir ses usines à des clients externes.

Outre le plan d’investissement prévu aux Etats-Unis, Intel cherche un emplacement pour une usine sur le Vieux continent qui, selon lui, permettrait de soutenir l’objectif de Thierry Breton de doubler la part de l’Europe dans la production mondiale de puces à 20% au cours de la prochaine décennie.

Le patron d’Intel, qui a rencontré jeudi le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier, a estimé, selon des propos rapportés, que l’Allemagne serait une destination appropriée pour une éventuelle usine européenne.

“Sur le plan géopolitique, si vous êtes en Europe, vous voulez être en Europe continentale”, a-t-il déclaré à Politico.

“Nous pensons que l’Allemagne est un bon candidat – pas le seul, mais un bon candidat – avec lequel nous pourrions renforcer nos capacités de production”, a-t-il dit, citant également un intérêt pour les pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg).

En Allemagne, Pat Gelsinger a également rencontré les dirigeants du constructeur automobile BMW (DE:) et de l’opérateur télécoms Deutsche Telekom (DE:), a indiqué Intel.

Selon des sources, il s’est rendu aussi au siège de Volkswagen (DE:). L’information n’a toutefois pas été confirmée par Intel.

Le président du directoire de VW, Herbert Diess, a déclaré vendredi que le constructeur automobile prévoyait de concevoir et de développer ses propres puces pour les véhicules autonomes.

(Douglas Busvine; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.