image

T1 meilleur qu’attendu, les activités de marchés en pointe Par Reuters

© Reuters. BNP Paribas a publié vendredi des résultats trimestriels en hausse et supérieurs aux attentes grâce à la croissance de ses revenus. /Photo prise le 4 février 2020/REUTERS/Benoit Tessier

par Marc Angrand et Matthieu Protard

PARIS (Reuters) – BNP Paribas (PA:) a publié vendredi des résultats trimestriels en hausse et supérieurs aux attentes grâce à la croissance de ses revenus, notamment dans les activités de marchés, et à la baisse de son coût du risque.

La première banque de la zone euro par la capitalisation boursière a réalisé sur les trois premiers mois de l’année un bénéfice net part du groupe de 1,768 milliard d’euros, en hausse de 37,9% par rapport au premier trimestre 2020, marqué par les premiers effets de la crise du coronavirus.

Son produit net bancaire (PNB) a progressé de 8,6% sur un an à 11,829 milliards d’euros. Les analystes financiers interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 1,20 milliard d’euros pour un PNB de 11,18 milliards.

Les revenus de la division de banque de financement et d’investissement (BFI) affichent une croissance de 24,3%, grâce entre autres à une hausse de 41,4% des seules activités de marché. Le rebond des revenus tirés du marché primaire a en effet plus que compensé une chute de 15,7% de ceux des activités de taux fixes, devises et matières premières (FICC).

“Les activités primaires, de crédit et de dérivés sur matières premières enregistrent de très bonnes performances mais le contexte est moins porteur qu’au premier trimestre 2020 pour les activités de taux et de change”, déclare le groupe dans un communiqué qui ne mentionne aucun impact de la faillite du fonds américain Archegos.

“REPRISE PROGRESSIVE”

A titre de comparaison, Deutsche Bank (DE:) a fait état mercredi d’une hausse de 34%, à près de 2,5 milliards d’euros, des revenus de ses activités de taux fixes et de devises, contre +31% pour Goldman Sachs (NYSE:) et +15% pour JPMorgan Chase (NYSE:).

BNP Paribas, qui avait déclaré en février tabler sur une croissance sur des progrès “significatifs” en 2021 grâce à un début de sortie de crise, évoque vendredi “un contexte de reprise progressive”, sans plus de précision sur ses perspectives.

Sur les trois premiers mois de l’année, le coût du risque a été ramené à 896 millions d’euros, soit une baisse de 37% sur un an. Il avait bondi à 1,426 milliard sur janvier-mars 2020 et le trimestre s’était soldé par un recul de 2,3% du PNB et une chute d’un tiers du bénéfice net.

Rapporté aux encours de crédit, le coût du risque retombe à 42 points de base au premier trimestre, contre 66 points sur l’ensemble de 2020 et 39 points en 2019.

Le début de la saison des résultats dans le secteur bancaire européen a été contrasté: si Deutsche Bank a publié ses meilleurs trimestriels depuis 2014 et si Santander a pratiquement quintuplé ses profits, UBS et Credit Suisse ont annoncé de lourdes charges liées au dossier Archegos.

En Bourse, l’action BNP Paribas a gagné 24,9% depuis le début de l’année, contre +23,8% pour l’indice Stoxx européen du secteur bancaire. Le titre a atteint en séance jeudi son plus haut niveau depuis septembre 2018 à 54,58 euros.

(Edité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.