image

Bond de 64% du bénéfice, confiance sur le coût du risque Par Reuters

© Reuters. Crédit agricole SA a publié vendredi des résultats trimestriels en nette hausse, portés entre autres par le dynamisme des activités de marchés et le reflux du coût du risque. /Photo d’archives/REUTERS/Régis Duvignau

par Marc Angrand et Matthieu Protard

PARIS (Reuters) – Crédit agricole (PA:) SA a publié vendredi des résultats trimestriels en nette hausse, portés entre autres par le dynamisme des activités de marchés et le reflux du coût du risque.

Le véhicule coté du groupe Crédit agricole a réalisé sur les trois premiers mois de l’année un bénéfice net part du groupe de 1,045 milliard d’euros, en augmentation de 63,9% par rapport au premier trimestre 2020. Son produit net bancaire (PNB) a progressé de 5,6% sur un an à 5,493 milliards d’euros.

Le coût du risque a parallèlement reculé de 38,2% par rapport au premier trimestre 2020, à 384 millions d’euros. CASA ne donne pas d’indication chiffrée sur son évolution à venir mais son directeur général, Philippe Brassac, a assuré lors d’une conférence de presse en ligne qu’il n’était pas “un élément de stress pour la trajectoire du groupe”.

Sur l’ensemble de 2020, le coût du risque du groupe avait atteint 2,6 milliards d’euros, plus du double de celui de 2019, en raison des provisions passées pour couvrir les éventuelles défaillances liées à la crise du coronavirus.

Jérôme Grivet, directeur général délégué en charge des finances, a souligné que les résultats sous-jacents publiés vendredi marquaient “aussi bien pour Crédit agricole SA que pour le groupe Crédit agricole le meilleur premier trimestre qu’on enregistre depuis 2012”.

Pour les activités de banque de financement et d’investissement (BFI), les trois premiers mois de l’exercice se soldent par une croissance de 13,6% du PNB sous-jacent à 1,366 milliard d’euros. La hausse des revenus a atteint 17,4% pour la division de banque de marché et d’investissement, à 708 millions.

Les activités de taux fixes, changes et matières premières (FICC) affichent quant à elles une croissance de 13,5% sur un an et leur meilleur premier trimestre depuis 2016.

Les trimestriels montrent aussi un recul du ratio de solvabilité CET1 à 12,7% fin mars contre 13,1% fin décembre, ce que CASA explique par l’impact des provisions de dividendes et celui du débouclage progressif du mécanisme “Switch” de garanties le liant aux caisses régionales du Crédit agricole.

Pour la deuxième banque cotée française, les dernières semaines ont été marquées par les progrès de deux importantes opérations de croissance externe: l’ouverture de négociations exclusives en vue du rachat du Lyxor à Société générale (PA:) pour 825 millions d’euros et, fin avril, le succès de l’offre d’achat sur l’italienne Creval, qui lui permettra de devenir la sixième banque de la péninsule.

En Bourse, l’action CASA, qui avait chuté de 20,2% en 2020, affichait en clôture jeudi une hausse de 26,8% depuis le début de l’année contre +24,5% pour l’indice Stoxx européen du secteur bancaire.

(Edité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.