image

Les Bourses prudentes, les craintes sur l’inflation persistent Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé avec des variations modestes lundi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 perd 0,26%, à Francfort, le Dax cède 0,25% et à Londres, le FTSE gagne 0,16%. /Photo d’archives/REUTERS/Toby Melvill

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street devrait ouvrir sur une note prudente et les Bourses européennes sont en ordre dispersé avec des variations modestes lundi à mi-séance face à un regain de prudence sur l’inflation, dont les marchés redoutent une accélération.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère progression pour le et le S&P-500 mais le est indiqué en recul de 0,3%, les investisseurs délaissant les valeurs technologiques à forte croissance alors que la flambée des cours des ressources de base alimente les craintes en matière d’inflation.

À Paris, le perd 0,26% à 6.369,13 vers 10h55 GMT. À Francfort, le cède 0,25% et à Londres, le gagne 0,16%, la hausse des matières premières compensant le renchérissement de la livre sterling.

L’indice paneuropéen recule de 0,06%, l’ de la zone euro de 0,41% et le de 0,03%.

Le nombre nettement plus faible que prévu des créations d’emplois aux Etats-Unis en avril a rassuré les marchés vendredi quant au maintien par le gouvernement et la banque centrale américaine de leurs politiques de soutien.

Il n’empêche que les investisseurs s’inquiètent à nouveau d’une flambée inflationniste alors que la progression continue des prix des matières premières et des difficultés sur les chaînes d’approvisionnement alimentent le débat avant la publication de l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis, mercredi, et celui des prix à la production, le lendemain.

VALEURS EN EUROPE

L’indice sectoriel européen des ressources de base (+2,44%) signe de loin la plus importante hausse alors que le cours du et celui du minerai de fer ont atteint des plus hauts avec l’espoir d’une amélioration de la demande dans un contexte de resserrement de l’offre.

Aux valeurs individuelles, ArcelorMittal (AS:), BHP et Rio Tinto (LON:) gagne de 2,02% à 3,21%.

Les valeurs pétrolières profitent quant à elles de la hausse des cours du brut: TechnipFMC (PA:), en tête du CAC, gagne 4,56% et Vallourec (PA:) 4,85%.

Parmi les autres progressions notables, Société générale (PA:) s’adjuge 2,89% après la présentation de sa nouvelle stratégie dans la banque de financement et d’investissement (BFI), qui vise une amélioration de la rentabilité.

A la baisse, les technologiques abandonnent une partie des gains engrangés vendredi: leur indice de référence, qui avait pris 2,2% sur la journée, recule de 1,2% et à Paris, Dassault Systèmes (PA:) (-1,01%) et STMicro (-0,87%) figurent parmi les plus fortes baisses du CAC 40.

TAUX

Après avoir dépassé 1,6% en début de séance, le rendement des se stabilise autour de 1,58%.

Celui du Bund allemand à dix ans a également réduit ses gains et ne prend plus que 0,5 point de base à -0,215%.

CHANGES

Le dollar se stabilise face aux autres grandes devises après avoir subi vendredi, en réaction aux chiffres de l’emploi américain, sa plus forte baisse sur une séance depuis début novembre (-0,79%).

L’euro évolue à 1,2166 dollar après avoir atteint en début de journée son plus haut niveau depuis le 26 février à 1,2177.

La livre sterling, elle, monte face au billet vert (+0,95%) et à la monnaie unique européenne (+0,78%) après les résultats des élections de jeudi au Royaume-Uni, qui ont renforcé la majorité conservatrice à Londres même si elles ont donné la majorité aux partis indépendantistes écossais au parlement d’Edimbourg.

“La probabilité d’un second référendum devrait augmenter, mais sa tenue est incertaine et le calendrier potentiel reste flou”, écrit Lee Hardman, analyste changes chez MUFG.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en hausse après la cyberattaque visant Colonial Pipeline, le principal opérateur américain d’oléoducs, qui l’a contraint à fermer un réseau alimentant plusieurs États de l’est du pays.

Le gagne 0,6% à 68,69 dollars le baril et le (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,51% à 65,23 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.