image

L’Europe rebondit prudemment en attendant l’inflation américaine Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes montent prudemment mercredi. À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,14% vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,21% et à Londres, le FTSE s’octroie 0,51%. /Photo d’archives/REUTERS/Toby Melville

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes montent prudemment mercredi au lendemain de leur pire séance de l’année, les investisseurs attendant de voir si les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis justifient leur crainte d’un emballement des prix susceptible d’entraîner un reserrement monétaire prématuré.

À Paris, l’ prend 0,14% à 6.276,09 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le gagne 0,21% et à Londres, le s’octroie 0,51%.

L’indice de la zone euro progresse de 0,19%, le de 0,34% et le de 0,44%.

Le CAC 40 a perdu 1,86% mardi, le Stoxx 600 reculant pour sa part de 1,97%, sa plus forte baisse en pourcentage sur une séance depuis le 21 décembre.

En Allemagne, l’inflation harmonisée aux normes européennes (IPCH) a atteint 2,1% sur un an en avril, dépassant pour le deuxième mois d’affilée l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE).

En France, elle s’est élevée à 1,6% en rythme annuel, selon des données définitives.

Les chiffres les plus attendus sont ceux des Etats-Unis, qui tomberont à 12h30 GMT. Les économistes interrogés par Reuters tablent sur une hausse des prix en avril de 0,2% sur un mois et de 3,6% sur un an.

La nervosité est palpable à Wall Street où les contrats à terme sur les indices de référence perdent de 0,2% à 0,3% après le net repli de la veille.

VALEURS EN EUROPE

En attendant l’indicateur phare du jour, les résultats animent la cote en Europe.

Certains sont bien accueillis, à commencer de ceux de Commerzbank (DE:) (+6,50%), d’autres nettement moins, notamment ceux d’ABN Amro (-6,81%).

EDF (PA:) prend 1,91% après avoir publié un chiffre d’affaires en hausse de 6,2% sur un an au premier trimestre et qualifié de “difficiles” les discussions entre Paris et Bruxelles autour de son projet de réorganisation.

Toujours à Paris, le marché sanctionne les publications d’ Ubisoft (PA:) et CGG (PA:) qui perdent respectivement 7,27% et 8,76%.

A WALL STREET

L’indice a cédé mardi 1,36% à 34.269,16 points, le S&P-500 a perdu 0,87% à 4.152,1 points et le a reculé de 0,09% à 13.389,43 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a reculé de 1,61% dans le sillage du repli de Wall Street, les investisseurs s’interrogeant en outre sur l’absence d’achats d’ETF par la Banque du Japon lors de la séance de mardi au cours de laquelle le a connu sa plus forte baisse depuis le 26 février.

Les Bourses chinoises se sont retournées à la hausse, à la faveur d’un rebond des valeurs technologiques. L’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a pris 0,4%.

TAUX

Malgré les craintes sur l’inflation, les rendements souverains de référence refluent légèrement, autour de 1,61% pour les et de -0,17% pour le Bund allemand de même échéance.

CHANGES

En attendant les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis, le dollar regagne en revanche du terrain face à un panier de devises de référence (+0,13%) après avoir touché un creux depuis la fin février.

L’euro recule légèrement, autour de 1,2137 dollar.

PÉTROLE

Les cours du brut progressent, soutenus par un recul moindre que prévu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis selon les données de l’American Petroleum Institute et par les dernières prévisions de l’Opep, qui table toujours sur un fort rebond de la demande en 2021.

Le baril de gagne 0,80% à 69,10 dollars et celui du (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,93% à 65,86 dollars.

(édité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.