image

Yellen (USA) exhorte les pays du G7 à maintenir leur soutien à l’économie, assure que l’inflation sera temporaire aux USA Par Reuters

© Reuters. La secrétaire d’Etat américaine au Trésor, Janet Yellen (en photo), a exhorté samedi les autres pays les plus riches de la planète à continuer de soutenir leurs économies, même si la pandémie de COVID-19 semble marquer le pas, ajoutant que l’infl

par Andy Bruce et David Lawder

LONDRES/WASHINGTON (Reuters) – La secrétaire d’Etat américaine au Trésor, Janet Yellen, a exhorté samedi les autres pays les plus riches de la planète à continuer de soutenir leurs économies, même si la pandémie de COVID-19 semble marquer le pas, ajoutant que l’inflation allait s’accélérer cette année aux Etats-Unis, mais seulement pendant une période transitoire.

Lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion des ministres des Finances du G7 à Londres, Janet Yellen a invité chacun de ces pays à s’engager dans la lutte contre le changement climatique et les inégalités, même une fois leurs économies remises de l’énorme choc représenté par la pandémie.

“La plupart des pays disposent d’une marge de manœuvre budgétaire et ont la capacité de mettre en place des politiques budgétaires qui continueront à promouvoir la reprise et à relever certains des défis à long terme auxquels nous sommes tous confrontés en matière de changement climatique et de croissance inclusive et durable, et nous invitons tous les pays à le faire”, a-t-elle déclaré.

La semaine dernière, l’administration du président américain Joe Biden a présenté un plan de relance de 6.000 milliards de dollars qui, selon ses opposants, générera de l’inflation. Cet effet sera toutefois temporaire, a assuré Janet Yellen.

Selon elle, l’inflation devrait rester élevée, de l’ordre de 3% en glissement annuel, jusqu’à environ la fin de 2021.

“Nous allons surveiller cela de très près, garder un œil dessus et essayer de régler les problèmes qui se posent si cela s’avère nécessaire”, a déclaré la secrétaire au Trésor.

Elle a salué également l’accord visant à instaurer un impôt minimum mondial d’au moins 15% sur les sociétés, y voyant un retour au multilatéralisme qui contribuerait à stabiliser les systèmes fiscaux, tout en laissant chaque pays libre de fixer les taux d’imposition et les politiques fiscales.

Le G7 a conclu samedi un accord historique pour augmenter la taxation internationale des plus grandes multinationales comme Google (NASDAQ:), Apple (NASDAQ:) et Amazon (NASDAQ:).

“Je considère vraiment qu’il s’agit d’une réalisation historique, et cela montre que la collaboration multilatérale peut réussir”, a déclaré à la presse la secrétaire d’Etat.

Elle a souligné que cette taxation minimum n’empêchait pas les États-Unis de fixer à 21% le taux minimum pour les bénéfices à l’étranger des entreprises américaines.

(Andy Bruce à Londres et David Lawder à Washington; version française Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.