image

Découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure géant en Australie Par Reuters

© Reuters. Des scientifiques ont confirmé la découverte en Australie de l’une des plus grandes espèces de dinosaure au monde, plus d’une décennie après que des éleveurs de bétail ont mis la main pour la première fois sur des ossements du spécimen. /Photo di

SYDNEY (Reuters) – Des scientifiques ont confirmé la découverte en Australie de l’une des plus grandes espèces de dinosaure au monde, plus d’une décennie après que des éleveurs de bétail ont mis la main pour la première fois sur des ossements du spécimen.

D’après un article de recherche publié lundi, le sauropode, représentant d’un groupe de gigantesques dinosaures quadrupèdes herbivores, vivait à la période Crétacé il y a 92 millions à 96 millions d’années, alors que l’Australie était rattachée à l’Antarctique.

Les paléontologues ont estimé que la créature était haute de 5 à 6,5 mètres aux hanches et mesurait entre 25 et 30 mètres de long, faisant d’elle le plus grand dinosaure jamais découvert en Australie et parmi les cinq plus grands au monde.

Cette nouvelle espèce géante rejoint un groupe de titanosaures jusqu’à présent signalés en Amérique du Sud uniquement.

“Des découvertes comme celle-ci ne constituent que la partie émergée de l’iceberg”, a déclaré Scott Hocknull, conservateur et paléontologue au Queensland Museum.

La nouvelle espèce a été baptisée “Australotitan cooperensis”, une combinaison de “titan du sud” et du nom d’un ruisseau voisin de l’exploitation bovine de Robyn et Stuart Mackenzie à Eromanga, dans l’État du Queensland, où les premiers ossements ont été trouvés en 2006.

Son identification formelle marque la fin d’un long parcours de dix-sept ans pour déterrer et comparer les os de “Cooper”, tel que le dinosaure est aussi prénommé, à d’autres découvertes.

Les équipes du musée d’histoire naturelle d’Eromanga et du Queensland Museum ont utilisé pour la première fois une nouvelle technologie capable de scanner un à un en 3D les os lourds et fragiles du spécimen à des fins de comparaison.

“Pour nous assurer que l’Australotitan était une espèce différente, nous devions comparer ses os à ceux d’autres espèces du Queensland et du monde”, a affirmé Scott Hocknull. “Ce fut une tâche très longue et laborieuse.”

Le paléontologue a ajouté que des spécimens encore plus gros attendaient encore d’être découverts, les sauropodes étant en effet généralement la proie d’énormes théropodes, des dinosaures bipèdes carnivores.

“Nous avons trouvé quelques petits théropodes en Australie (…) mais ceux-ci n’auraient pas dérangé l’Australotitan, ce qui pourrait vouloir dire qu’il existe un très gros prédateur quelque part. Nous ne l’avons tout simplement pas encore trouvé”, a-t-il indiqué.

(Paulina Duran, version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.