image

Démission du patron de l’Öbag, un proche du chancelier Kurz Par Reuters

© Reuters. Le président de l’Öbag, holding publique gérant les participations de l’Etat autrichien dans de grandes entreprises cotées en Bourse, a démissionné mardi de ses fonctions alors que la justice enquête sur des soupçons de parjure visant le chancelie

VIENNE (Reuters) – Le président de l’Öbag, holding publique gérant les participations de l’Etat autrichien dans de grandes entreprises cotées en Bourse, a démissionné mardi de ses fonctions alors que la justice enquête sur des soupçons de parjure visant le chancelier Sebastian Kurz.

Le dirigeant autrichien est soupçonné d’avoir menti sous serment devant une commission d’enquête parlementaire relative à un scandale de corruption, “l’Ibizagate”, qui a coûté sa place en 2019 à l’ex-chancelier et allié Heinz Christian Strache, chef du FPÖ (extrême droite).

Lors de son audition en 2020, Sebastian Kurz, 34 ans, avait nié toute intervention dans la nomination d’un proche, Thomas Schmid, à la tête de l’Öbag.

Or des échanges anciens de SMS entre les deux hommes, largement relayés dans les médias autrichiens, attestent d’une proximité entre le chancelier et ce haut fonctionnaire : “Tu as tout ce que tu veux”, aurait ainsi écrit Sebastian Kurz au patron de la holding. Un message auquel Schmid avait répondu par des remerciements et des émojis figurant son affection.

Des échanges embarrassants qui pourraient valoir in fine une inculpation au chancelier autrichien pour “fausse déclaration”. Sebastian Kurz nie toute infraction.

Pris dans la tourmente, Thomas Schmid, dont le mandat expirait théoriquement en mars 2022, a finalement été contraint à la démission.

L’Öbag avait indiqué en avril que son dirigeant n’irait pas au-delà de son mandat, mais elle précise mardi dans un communiqué que son conseil de surveillance est “parvenu avec M. Schmid à la conclusion que la cessation immédiate de son rôle constitue une étape nécessaire pour l’Öbag”.

La directrice de l’entité, Christine Catasta, assurera l’intérim.

L’Öbag détient notamment 51% du capital de la compagnie d’électricité Verbund, 31,5% de la compagnie pétrolière OMV et 52,9% de La Poste autrichienne.

Le Parti social-démocrate autrichien (SPÖ, opposition), qui accuse le chancelier de népotisme, a jugé que la démission de Schmid participait de “l’effondrement du système Kurz”.

(François Murphy, version française Sophie Louet, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 voter
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.