image

Le bilan des inondations en Europe approche 160 morts Par Reuters

© Reuters. D’intenses recherches se poursuivaient samedi en Allemagne et en Belgique pour retrouver les personnes portées disparues après les crues et glissements de terrain qui ont fait au moins 157 morts dans ces deux pays depuis mercredi. /Photo prise le 16 jui

par David Sahl et Philip Blenkinsop

WASSENBURG, Allemagne/BRUXELLES (Reuters) – D’intenses recherches se poursuivaient samedi en Allemagne et en Belgique pour retrouver les personnes portées disparues après les crues et glissements de terrain qui ont fait au moins 157 morts dans ces deux pays depuis mercredi.

En Allemagne, le bilan de la pire catastrophe naturelle depuis un demi-siècle s’est alourdi à 133 morts, dont 90 dans la seule région viticole d’Ahrweiler, au sud de Cologne, a déclaré la police. Des centaines de personnes manquent encore à l’appel.

Quelque 700 habitants ont encore dû être évacués tard vendredi soir à Wassenburg, près de Cologne, après la rupture d’un barrage.

“Le niveau de l’eau ne monte plus depuis la nuit dernière, on peut dire que la situation est stable”, a déclaré le maire de la ville, Marcel Maurer. “Il est trop tôt pour se réjouir mais nous sommes raisonnablement optimistes.”

En Belgique, quatre décès supplémentaires ont été confirmés samedi, pourtant le bilan à 24 morts, selon le Centre de crise national qui coordonne les secours.

“Malheureusement, nous devons tenir compte du fait que ce nombre va encore augmenter dans les heures et les jours à venir”, a-t-il dit dans un communiqué. Une vingtaine de personnes sont portées disparues dans l’est du pays.

Les crues soudaines survenues depuis la nuit de mercredi à jeudi ont isolé de nombreux villages et privé de communications leurs habitants, notamment en Rhénanie-Palatinat et en Rhénanie du Nord-Westphalie, en Allemagne, et dans la région de Liège en Belgique.

LE DÉBAT SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE RELANCÉ?

Dans les provinces de Namur et de Luxembourg, dans le sud de la Belgique, les autorités ont dû fournir de l’eau potable aux victimes des inondations.

Certains voies ferroviaires emportées par les flots ne devraient pas rouvrir avant fin août, a indiqué la compagnie nationale Intrabel.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen étaient attendus samedi après-midi à Pepinster, un village dévasté par la crue près de Liège.

La situation reste aussi critique dans le sud des Pays-Bas, où des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées ces deux derniers jours et où l’armée a été appelée à l’aide pour renforcer les digues.

Le plat pays a néanmoins évité le pire jusqu’à présent, n’ayant pas enregistré de victime contrairement à l’Allemagne, sous le choc d’un bilan humain comme elle n’en avait plus connu depuis la crue de la Mer du Nord en 1962.

Le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, et le ministre-président de Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet, avaient prévu de se rendre samedi à Erftstadt, une des villes les plus durement touchées.

Armin Laschet est le candidat de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) d’Angela Merkel pour les élections du mois de septembre, qui verront la chancelière quitter ses fonctions.

La CDU est donnée favorite par les sondages mais la catastrophe naturelle des derniers jours a d’ores et déjà relancé le débat sur la lutte contre le changement climatique porté par les Verts, qui font figure de principaux rivaux des conservateurs en vue du scrutin.

(Christoph Steitz à Francfort, David Sahl à Wassenburg, Philip Blenkinsop à Bruxelles, Bart Meijer à Amsterdam, version française Tangi Salaün)


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.