image

Un logiciel espion utilisé contre des représentants et journalistes à travers le monde Par Reuters

© Reuters. Un logiciel espion (“spyware”) développé par une entreprise israélienne a été utilisé pour des tentatives de piratage, dont certaines réussies, de 37 smartphones appartenant à des représentants gouvernementaux, des journalistes et des activistes

WASHINGTON (Reuters) – Un logiciel espion (“spyware”) développé par une entreprise israélienne a été utilisé pour des tentatives de piratage, dont certaines réussies, de 37 smartphones appartenant à des représentants gouvernementaux, des journalistes et des activistes civiques à travers le monde, selon une enquête de 17 groupes de presse publiée dimanche.

D’après l’un d’entre eux, le Washington Post, le logiciel Pégase développé par la firme NSO a aussi été utilisé contre des téléphones appartenant à deux femmes proches de Jamal Khashoggi, journaliste contributeur du Post assassiné au consulat saoudien d’Istanbul en 2018.

Le journal britannique The Guardian a lui rapporté que l’enquête laissait supposer “des abus répandus et répétés” du spyware de NSO, décrit comme un logiciel permettant d’extraire du téléphone des messages, photos et emails, mais aussi d’enregistrer des conversations téléphoniques et d’activer le microphone de l’appareil.

Reuters n’a pas pu confirmer de manière indépendante les éléments rapportés par l’enquête, laquelle ne révèle pas qui a utilisé le logiciel et pour quels motifs.

NSO assure que son logiciel est destiné seulement aux services de renseignement gouvernementaux et aux agences de maintien de l’ordre afin de les aider à lutter contre le crime et le terrorisme.

Dans un communiqué, la firme israélienne a rejeté la teneur de l’enquête et les accusations, dénonçant des “hypothèses erronées et des théories non corroborées” et mettant en doute la fiabilité et les motivations de sources qui ont selon elle fourni “des informations sans aucun fondement factuel et très éloignées de la réalité”.

La plateforme à but non lucratif Forbidden Stories, basée à Paris, et Amnesty International ont fourni aux 17 groupes de presse une liste sur laquelle figuraient des milliers de numéros de téléphone “cibles” à travers le monde. On ne sait pas précisément comment les deux entités ont obtenu cette liste.

Selon le Guardian, les numéros de plus de 180 journalistes figurent parmi les données, dont des cadres du Financial Times, de CNN, du New York Times et de Reuters.

(Rédigé par Patricia Zengerle; version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.