image

Avec “l’affaire Pegasus”, Israël pourrait revoir ses exportations de Défense Par Reuters

© Reuters. Une commission de la Knesset pourrait recommander des amendements à la politique israélienne d’exportations de Défense à la suite des accusations d’espionnage liées au logiciel Pegasus développé par le groupe national NSO, a déclaré jeudi l’un de

par Dan Williams

JÉRUSALEM (Reuters) – Une commission de la Knesset pourrait recommander des amendements à la politique israélienne d’exportations de Défense à la suite des accusations d’espionnage liées au logiciel Pegasus développé par le groupe national NSO, a déclaré jeudi l’un de ses membres.

Parmi les cibles présumées de “Pegasus” figure le président français Emmanuel Macron, qui a convoqué jeudi un conseil de Défense exceptionnel à ce sujet.

“Nous devons certainement réexaminer toute cette question des licences accordées par la DECA”, a déclaré Ram Ben-Barak, président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Kesset, à la radio de l’armée israélienne.

Une référence à l’Agence de contrôle des exportations de Défense, gérée par le gouvernement israélien.

Israël a mis en place un comité interministériel chargé d’examiner les allégations portées depuis dimanche par un groupe international de 17 médias sur des piratages ou tentatives de piratage de téléphones appartenant à des responsables politiques, journalistes ou militants des droits de l’homme.

NSO a rejeté des “hypothèses erronées” et “théories non corroborées”.

Le comité interministériel “va mener des contrôles, et nous étudierons de près les conclusions et verrons s’il nous faut régler certaines choses”, a dit Ram Ben-Barak, ancien numéro deux du Mossad.

“A vrai dire, ce système (Pegasus) a permis de mettre au jour de nombreuses cellules terroristes et criminelles et a aidé un grand nombre de personnes. S’il a été utilisé à tort, ou vendu à des parties irresponsables, c’est quelque chose qui doit être vérifié”, a-t-il ajouté.

Après que la radio de Tsahal a également diffusé jeudi une interview de Szabolcs Panyi, un journaliste hongrois affirmant que Pegasus a été détecté sur son téléphone portable, le patron de NSO, Shalev Hulio, a promis d’enquêter.

Refusant d’identifier les pays clients, Shalev Hulio n’a pas dit si la Hongrie avait acheté Pegasus, mais a précisé que NSO avait travaillé avec 45 pays et décliné les demandes de quelque 90 autres.

(Reportage Dan Williams à Jérusalem avec Gergely Szakacs à Budapest, version française Federica Mileo, édité par Sophie Louet)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.