image

La société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commerce du pétrole en Iran et au Venezuela Par Reuters

© Reuters. Une société de logistique chinoise est devenue un acteur central dans l’approvisionnement en pétrole en provenance d’Iran et du Venezuela, même après avoir été sur la liste noire de Washington il y a deux ans pour avoir manipulé du brut iranien, o

par Jonathan Saul, Chen Aizhu et Marianna Parraga

LONDRES/SINGAPOUR/MEXCIO (Reuters) – Une société de logistique chinoise est devenue un acteur central dans l’approvisionnement en en provenance d’Iran et du Venezuela, même après avoir été sur la liste noire de Washington il y a deux ans pour avoir manipulé du brut iranien, ont déclaré à Reuters sept sources au fait du dossier.

Le rôle de China Concord Petroleum Co (CCPC) et son expansion dans le commerce avec le Venezuela, n’ont pas été signalés auparavant et soulignent les limites du système de restrictions mis en place par Washington, disent les analystes.

Les détails des transactions ont été décrits à Reuters par plusieurs personnes, dont une source basée en Chine, des responsables iraniens et une source travaillant pour la société pétrolière publique vénézuélienne PDVSA.

CCPC s’est impliquée dans le commerce du pétrole vénézuélien cette année par le biais d’accords avec de petites raffineries chinoises indépendantes connues sous le nom de “teapots”, selon plusieurs documents.

La société enregistrée à Hong Kong est rapidement devenue un partenaire important de Caracas, affrétant en avril et mai des navires transportant plus de 20% des exportations totales de pétrole du Venezuela au cours de cette période, soit près de 445 millions de dollars de brut, selon les documents de PDVSA et les données de suivi des pétroliers. CCPC n’a affrété aucun navire transportant du pétrole vénézuélien en juin, selon les documents.

De nombreuses raffineries dans le monde, y compris des acteurs publics en Chine, ont cessé d’acheter du brut en provenance d’Iran et du Venezuela après l’imposition de sanctions par les Etats-Unis, réduisant ainsi leurs exportations de millions de barils par jour et leurs revenus de plusieurs milliards de dollars.

Dépendants des revenus pétroliers pour faire fonctionner leurs pays, Téhéran et Caracas se sont depuis engagés dans un jeu du chat et de la souris avec Washington pour continuer à exporter du brut, en utilisant de nombreuses techniques pour éviter la détection, y compris les transferts de navire à navire, les sociétés écrans et les intermédiaires qui opèrent en dehors de la sphère financière américaine.

Au cours de l’année écoulée, CCPC a acquis au moins 14 pétroliers pour transporter du pétrole en provenance d’Iran ou du Venezuela vers la Chine, ont déclaré deux des sources.

(avec la Rédaction de Pékin, Parisa Hafezi à Dubai et Daphne Psaledakis à Washington; version française Camille Raynaud)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.