image

L’Europe boursière devrait entamer dans le rouge une semaine chargée Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues lundi en baisse à l’ouverture. D’après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien ouvrirait en baisse de 0,57%. Les contrats à terme signalent un repli de 0,56% pour le Dax à Francfor

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues lundi en baisse à l’ouverture alors que la semaine s’annonce particulièrement chargée avec une pluie de résultats d’entreprises et d’indicateurs économiques de premier plan sans oublier la réunion monétaire de la Réserve fédérale.

D’après les premières indications disponibles, le parisien ouvrirait en baisse de 0,57%. Les contrats à terme signalent un repli de 0,56% pour le à Francfort, de 0,47% pour le à Londres et de 0,67% pour l’.

Après avoir progressé la semaine dernière grâce à de bons résultats et prévisions d’entreprises ainsi qu’à la perspective d’une politique ultra-accommodante pour une longue période de la Banque centrale européenne, les marchés devraient caler en ce début de semaine, qui s’annonce comme l’une des plus chargée du trimestre.

Les investisseurs suivront de près les publications des géants LVMH (PA:), Apple (NASDAQ:), Amazon (NASDAQ:), Boeing (NYSE:) et Deutsche Bank (DE:), entre beaucoup d’autres.

Alors qu’un peu plus d’un cinquième des sociétés du S&P-500 ont publié leurs résultats, 88% d’entre elles ont fait mieux que le consensus.

“Il nous semble probable que l’optimisme sur des prévisions de bénéfices en hausse, qui a tant soutenu le marché boursier, s’estompe”, a déclaré Oliver Jones, économiste senior chez Capital Economics.

Les intervenants de marché réagiront mercredi aux annonces de la Réserve fédérale après sa réunion monétaire de deux jours.

Cette réunion ne devrait pas accoucher d’annonces spectaculaires mais la Fed est attendue sur de possible éclaircissement concernant le calendrier du ralentissement des rachats de titres sur le marché.

L’agenda macroéconomique sera également riche avec notamment la croissance économique au deuxième trimestre et les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis et en zone euro.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street indiquent une ouverture en baisse de 0,1% à 0,4% après une séance vendredi marquée par des plus hauts de clôture, portée par les grosses capitalisations et par les résultats jugés encourageants de plusieurs spécialistes des réseaux sociaux.

L’indice a gagné 0,68% à 35.061,55 points, le S&P-500 a pris 1,01% à 4.411,79 points et le a avancé de 1,04% à 14.836,99 points.

Aux valeurs, Twitter (NYSE:), a gagné 3,05% et Snap (NYSE:) 23,9% après avoir fait part de résultats meilleurs qu’attendu, emmenant dans leur sillage Facebook (NASDAQ:) (+5,30%).

Contre la tendance, Intel (NASDAQ:) a chuté de 5,29% après des prévisions jugées décevantes.

EN ASIE

Les marchés chinois sont en net repli, le secteur de l’éducation étant lourdement pénalisé par une nouvelle réglementation de Pékin qui interdit aux entreprises de soutien scolaire de réaliser des bénéfices sur les matières fondamentales dans le but d’alléger les pressions financières sur les familles.

Le CSI 300 recule de 3,56%, au plus bas depuis mai, l’indice composite de Shanghai de 2,72% et l’indice Hang Seng à Hong Kong de 3,26%, au plus bas depuis fin décembre.

Le sous-indice CSI de l’éducation chute de 10,26% et celui de la technologie à Hong Kong de 6,41%.

Les actions sont en outre pénalisées par des informations de presse selon lesquelles la Banque populaire de Chine a demandé aux banques de Shanghai de relever le taux des prêts hypothécaires pour les primo-accédants.

Le MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) est tombé au plus bas depuis début janvier.

La Bourse de Tokyo est en hausse, rattrapant son retard après être restée fermée pendant quatre jours, mais si les gains se réduisent de peur qu’une hausse des cas de COVID-19 au Japon ne freine la reprise économique.

L’indice gagne 0,94% à l’approche de la clôture après avoir pris jusqu’à 1,77% en début de séance.

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d’Etat américains prend plus de deux points de base dans les échanges en Asie, à 1,2545%.

L’indice mesurant le dollar contre un panier de devises de référence cède 0,09% et l’euro est peu changé face au billet vert, autour de 1,178 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole reculent avec les inquiétudes sur le COVID: le baril de perd 0,67% à 73,6 dollars et celui de 0,72% à 71,55 dollars.

MÉTAUX

Le prix du a atteint un pic de près de six semaines à 9.665 dollars la tonne alors que les investisseurs délaissent le marché des actions et que les inondations en Chine relancent des inquiétudes quant à l’offre.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.