image

La 4e vague se fait déjà sentir à l’hôpital, dit Fischer Par Reuters

© Reuters. La recrudescence de l’épidémie de COVID-19 en France sous l’effet du variant Delta se ressent d’ores et déjà dans les établissements hospitaliers, a déclaré mardi le Pr Alain Fischer, président du conseil d’orientation sur la stratégie vaccinale.

PARIS (Reuters) – La recrudescence de l’épidémie de COVID-19 en France sous l’effet du variant Delta se ressent d’ores et déjà dans les établissements hospitaliers, a déclaré mardi le Pr Alain Fischer, président du conseil d’orientation sur la stratégie vaccinale.

Initialement identifié en Inde, le variant Delta du coronavirus SARS-CoV-2, particulièrement contagieux et désormais majoritaire dans les contaminations, “induit une augmentation très importante de l’incidence, qui double chaque semaine en France”, a souligné sur France inter l’immunologiste et pédiatre.

“Ce variant frappe, il induit une augmentation du nombre d’hospitalisations en France, dès maintenant (+60% en une semaine), du nombre de passages en réanimation (+80%) donc il est absolument urgent de se vacciner, (…) ce n’est qu’à ce prix que nous arriverons à endiguer, ou à limiter – je pense qu’aujourd’hui il faut utiliser ce verbe – les conséquences de l’infection par ce variant”, a-t-il poursuivi.

Pour le “Monsieur vaccin” désigné par le gouvernement, “il y a encore trop de personnes qui ne sont pas vaccinées et on sait que ce sont celles-là, très largement, qui sont les victimes” de ces hospitalisations.

Face à l’accélération sans précédent des contaminations ces derniers jours, le gouvernement a opté pour une stratégie reposant sur l’intensification de la vaccination et l’élargissement du recours au “pass sanitaire”.

Mais le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, a déjà prévenu la semaine dernière que l’accélération de la campagne de vaccination ne suffirait pas à empêcher un nouvel afflux massif de patients dans les hôpitaux à partir de la mi-août.

Le cap des 40 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19 a été franchi lundi et le gouvernement vise désormais l’objectif de 50 millions de primo-vaccinés à fin août.

Pour autant, selon le dernier bilan officiel diffusé lundi, seulement 49,9% de la population française est désormais intégralement vaccinée contre le COVID-19 (avec un schéma complet d’une ou deux doses en fonction des vaccins et des antécédents), soit une couverture vaccinale largement inférieure au niveau requis pour atteindre l’immunité collective.

Selon le Conseil scientifique, avec la diffusion du variant Delta, l’épidémie ne pourrait désormais être contrôlée qu’avec une proportion de personnes vaccinées ou infectées atteignant 90% à 95% de la population.

(Reportage Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.