image

Airbus révise à la hausse ses objectifs après un S1 solide, prudent sur la pandémie Par Reuters

© Reuters. Airbus a multiplié par deux sa prévision de bénéfice annuel et revu à la hausse ses livraisons après des résultats semestriels meilleurs que prévu, propulsant le titre du groupe européen à ses plus hauts niveaux en Bourse depuis le début de la

par Tim Hepher

PARIS (Reuters) – Airbus (PA:) a multiplié par deux sa prévision de bénéfice annuel et revu à la hausse ses livraisons après des résultats semestriels meilleurs que prévu, propulsant le titre du groupe européen à ses plus hauts niveaux en Bourse depuis le début de la pandémie.

Le premier constructeur aéronautique mondial a déclaré qu’il commençait à bénéficier des signes de redressement du transport aérien, mais il se dit toutefois prudent face à la propagation du variant Delta et à l’accès inégal aux vaccins dans le monde.

Airbus, qui entend désormais livrer 600 appareils commerciaux en 2021 contre au moins 566 auparavant, a doublé sa prévision de résultat opérationnel (Ebit) ajusté à 4 milliards d’euros et s’attend à dégager 2 milliards d’euros de flux de trésorerie disponible.

“Le COVID-19 n’est pas terminé”, a déclaré jeudi à la presse le président exécutif, Guillaume Faury.

“Les niveaux de vaccination sont très différents dans le monde et nous ne pouvons pas exclure qu’après la variante Delta, il y en ait une autre, donc nous pensons qu’il faut rester très prudent”, a-t-il dit, ajoutant : “La route va être cahoteuse en termes de reprise.”

En débit de cette prudence affichée, l’action d’Airbus progressait de 3,66% à la Bourse de Paris, l’une des plus fortes hausse de l’.

Selon Harry Breach, analyste chez Stifel, l’amélioration des objectifs du groupe reflète la part plus importante dans les livraisons de l’A321Neo, dont les marges sont élevées, ainsi que la réduction des coûts du constructeur, qui achève son plan de suppression de 15.000 emplois lié à la pandémie.

Grâce à ses divisions d’aviation commerciale et d’hélicoptères, Airbus a enregistré un bénéfice d’exploitation de 2,009 milliards d’euros au deuxième trimestre, contre une perte de 1,23 milliard un an plus tôt, alors que son chiffre d’affaires a augmenté de 70% pour atteindre 14,177 milliards.

Au premier semestre, Airbus a enregistré un bénéfice d’exploitation de 2,703 milliards d’euros, dépassant ainsi son objectif annuel précédent.

Les analystes attendaient en moyenne 1,586 milliard d’euros de bénéfice d’exploitation sur un chiffre d’affaires de 13,996 milliards d’euros au deuxième trimestre, selon un consensus établi par la société.

Airbus a également annoncé le lancement d’une version cargo de son avion de transport de passagers A350, afin de mettre un terme à la domination de son rival Boeing (NYSE:) sur le marché du fret aérien, dopé par la croissance effrénée du commerce en ligne pendant la pandémie.

(Reportage Tim Hepher, version française Jean-Michel Bélot, édité par Sophie Louet)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.