image

Air France-KLM réduit ses pertes au T2, les réservations s’améliorent Par Reuters

© Reuters. L’assouplissement des restrictions de voyage liées au coronavirus génère les premiers signes de reprise chez Air France-KLM, a indiqué vendredi le groupe de transport aérien qui a dévoilé des pertes réduites pour le deuxième trimestre couplées

PARIS (Reuters) – L’assouplissement des restrictions de voyage liées au coronavirus génère les premiers signes de reprise chez Air France-KLM (PA:), a indiqué vendredi le groupe de transport aérien qui a dévoilé des pertes réduites pour le deuxième trimestre couplées à une trésorerie d’exploitation positive.

Le groupe franco-néerlandais a affiché une perte avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) de 248 millions d’euros pour le deuxième trimestre, soit une amélioration de 532 millions d’euros par rapport aux lourdes pertes enregistrées un an plus tôt, lorsque des confinements avaient été instaurés pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

L’EBITDA du troisième trimestre devrait être positif, a déclaré la compagnie, ajoutant que son objectif de marge opérationnelle à moyen terme restait inchangé.

Avec une capacité long-courrier en hausse grâce à la réouverture de l’Atlantique Nord aux Américains visitant l’Europe, Air France-KLM a déclaré s’attendre à une capacité en sièges kilomètre entre 60% et 70% au troisième trimestre 2021 par rapport à 2019.

En mai, Air France-KLM a dit s’attendre à fonctionner au cours du deuxième trimestre à 50% du niveau pré-pandémie de ses activités, puis à 55-65% au cours du troisième trimestre.

Mais les voyages à destination des Etats-Unis étant toujours interdits à la majorité des Européens, la compagnie s’est abstenue de donner des prévisions de capacité pour le quatrième trimestre et a appelé à la réciprocité dans l’ouverture des frontières ainsi qu’à l’accélération des campagnes de vaccination dans le monde.

“Nous comblons l’écart, mais nous n’y sommes pas encore. Nous sommes toujours gênés par la situation sanitaire et les conditions changeantes”, a déclaré le directeur financier du groupe Steven Zaat.

Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, le cash-flow libre d’exploitation ajusté est positif à 210 millions d’euros grâce à la hausse des ventes de billets.

“L’appétit est là pour les personnes qui peuvent et veulent voyager”, a déclaré Steven Zaat aux journalistes.

Le groupe voit de “bonnes” réservations pour l’été en Europe, même si elles arrivent plus tard que d’habitude, a-t-il ajouté.

Air France-KLM a annoncé un chiffre d’affaires trimestriel de 2,75 milliards d’euros, en hausse de 1,57 milliard d’euros par rapport à la même période l’an dernier.

La perte d’exploitation a été réduite de moitié, à 752 millions d’euros. Les coûts unitaires trimestriels ont chuté de 71%, principalement en raison de la hausse des capacités, qui ont augmenté de 389% par rapport au troisième trimestre de l’année précédente.

“Nous avons été en mesure de réduire davantage les coûts que ce que nous avions prévu”, a déclaré Steven Zaat, la restructuration ayant donné de bons résultats.

Les coûts du carburant ont augmenté d’environ 300 millions d’euros, principalement en raison de la capacité supplémentaire ainsi que d’un léger impact de la hausse des prix du .

“Le marché du fret est toujours résilient” malgré une augmentation de 66% de la capacité par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière, marqué par la crise, a déclaré Steven Zaat.

La dette nette a diminué de 2,7 milliards d’euros depuis la fin 2020 pour atteindre 8,3 milliards d’euros fin juin, après des mesures visant à renforcer le bilan du groupe.

(Reportage Tim Hepher; version française Camille Raynaud, édité par Blandine Hénault)


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.