image

Nouvelle hausse de l’emploi salarié privé au deuxième trimestre, retour au niveau d’avant-crise Par Reuters

© Reuters. L’emploi salarié dans le secteur privé a poursuivi sa progression en France, hors Mayotte, au cours d’un deuxième trimestre marqué par un confinement généralisé en avril en métropole, suivi d’une levée des restrictions sanitaires à partir du 19

PARIS (Reuters) – L’emploi salarié dans le secteur privé a poursuivi sa progression en France, hors Mayotte, au cours d’un deuxième trimestre marqué par un confinement généralisé en avril en métropole, suivi d’une levée des restrictions sanitaires à partir du 19 mai.

Selon l’estimation “flash” publiée vendredi par l’Insee, l’emploi salarié privé, qui avait déjà progressé de 0,5% au premier trimestre – avec 91.400 emplois créés – a affiché une hausse de 1,2 % – soit 239.500 créations nettes d’emplois – sur la période avril-juin.

“Au total, l’emploi salarié privé retrouve mi-2021 globalement son niveau d’avant-crise (c’est-à-dire celui de la fin 2019)”, note l’Insee.

Sur un an, l’emploi salarié privé affiche une hausse de 3,3% à fin juin, ce qui correspond à 628.700 créations nettes d’emplois.

Avant d’être frappée de plein fouet par la crise sanitaire du COVID-19, l’économie française se trouvait fin 2019 en situation de créations nettes d’emploi dans le secteur privé depuis le quatrième trimestre 2014.

L’emploi intérimaire, particulièrement pénalisé par les répercussions de la pandémie, a poursuivi son redressement avec un cinquième trimestre consécutif de hausse (+2,4%, soit +17.900 emplois au deuxième trimestre).

Mais il demeure inférieur de 2,4% à son niveau d’avant-crise (soit −19.100 emplois de moins), sa progression dynamique depuis le deuxième trimestre 2020 (marqué par la fin du premier confinement mi-mai), n’ayant pas permis de compenser intégralement sa chute inédite du début 2020 (−40,1% soit −315.300 emplois).

Hors intérim, la hausse de l’emploi salarié privé demeure solide avec une progression atteignant également 1,2% sur le trimestre (soit +221.600 emplois).

Dans le détail, hors intérim, l’emploi salarié privé a progressé dans tous les secteurs mais la situation reste contrastée.

A fin juin, l’emploi salarié privé dépasse son niveau d’avant-crise dans la construction (+3,9%, soit +55.300 emplois par rapport à fin 2019) ainsi que dans le tertiaire non marchand (+1,9%, soit +47.200 par rapport à fin 2019).

En revanche l’emploi salarié privé reste nettement inférieur à son niveau d’avant-crise dans l’industrie (−1,5%, soit

−47.100 emplois par rapport à fin 2019) et n’a pas non plus renoué avec son niveau d’avant-crise dans le tertiaire marchand hors intérim (-0,3%, soit −36.500 emplois par rapport à fin 2019).

(Reportage Myriam Rivet, édité par Blandine Henault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.