image

Chute des prix de l’or et du pétrole, discours de la Fed, bitcoin

© Reuters

Par Peter Nurse

Investing.com — Les prix de l’or et du pétrole s’effondrent sur fond d’inquiétudes quant à l’augmentation des cas de Covid en Chine et à la possibilité d’un resserrement précoce de la Fed, tandis que le se redresse. Le discours de la Fed sera également au centre de l’attention, Raphael Bostic et Thomas Barkin devant s’exprimer plus tard lundi. L’adoption du projet de loi américain sur les infrastructures, tant attendu, sera également intéressante. Voici ce qu’il faut savoir sur les marchés financiers ce lundi 9 août.

1. Chute des prix de l’or et du pétrole

Les investisseurs tentant de digérer le nombre croissant de cas de Covid-19, principalement en Chine, ainsi que les gains du dollar américain après la publication vendredi de la masse salariale non agricole, ont fait chuter les prix de l’or et du pétrole.

Le nombre de cas en Chine a atteint son plus haut niveau depuis six mois, des millions de personnes ont été mises en quarantaine et des tests de masse ont été effectués dans tout le pays. La Chine est le plus grand exportateur de pétrole au monde, ainsi que le deuxième plus grand consommateur, et ces mesures vont probablement freiner la croissance économique et la demande de pétrole.

Goldman Sachs a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique pour la Chine, ramenant sa prévision de croissance du PIB pour l’ensemble de l’année à 8,3 % contre 8,6 %, selon un rapport publié dimanche dernier, le trimestre en cours étant ramené à 2,3 % contre 5,8 % précédemment.

Vers 13h25, les contrats à terme sur le américain étaient en baisse de 4,4% à 65,30$ le baril, après avoir chuté de près de 7% la semaine dernière, la plus forte baisse hebdomadaire en neuf mois, tandis que les contrats à terme sur le étaient en baisse de 4,1% à 67,78$ le baril, après avoir chuté de 6% la semaine dernière, la plus forte perte hebdomadaire en quatre mois.

Les prix de ont également chuté à leur plus bas niveau depuis mars, tombant sous les 1 700 dollars l’once avant d’afficher une légère reprise pour s’échanger actuellement contre 1 746,70 dollars l’once, soit une baisse de 0,9 % et d’environ 4 % sur la semaine dernière.

La forte baisse dans les échanges asiatiques a suscité des spéculations sur une liquidation forcée, mais le rapport sur l’emploi a également entraîné une hausse du dollar et des rendements obligataires, ce qui n’est jamais une bonne combinaison pour les matières premières.

2. Les intervenants de la Fed vont alimenter le débat sur la réduction progressive de la dette

Le rapport sur l’emploi de vendredi ayant suscité des inquiétudes sur le marché quant à l’éventualité d’un resserrement précoce, les discours des différents membres de la Réserve fédérale seront étudiés avec attention cette semaine.

Raphael Bostic, président de la Fed d’Atlanta, et Thomas Barkin, directeur de la Fed de Richmond, ouvriront le bal lundi, suivis de Charles Evans, président de la Fed de Chicago, mardi, et d’Esther George, présidente de la Fed de Kansas City, mercredi.

Le vent semble tourner vers l’annonce d’une réduction progressive du programme massif d’achat d’obligations de la Fed cette année, ce que le membre influent Richard Clarida a suggéré comme une possibilité la semaine dernière.

Bostic et Barkin sont également connus pour leur penchant en faveur d’une réduction progressive, leurs commentaires seront donc suivis de près lundi.

3. Les actions devraient ouvrir en baisse ; les résultats continuent

Les actions américaines devraient ouvrir en légère baisse, après avoir atteint des niveaux record à la suite de la publication des chiffres de l’emploi vendredi.

À 13h25, les étaient en baisse de 125 points, ou 0,4 %, tandis que les étaient en baisse de 8 points, ou 0,2 %, et que les n’étaient en hausse que de 4 points, ou moins de 0,1 %.

L’indice de référence a clôturé en hausse de 144 points, soit 0,4 %, vendredi, à un niveau record de 35 208,51, tandis que l’indice élargi a progressé de 0,2 % pour afficher également une clôture record. Le a suivi la tendance en reculant de 0,4 %.

La saison des résultats du deuxième trimestre touche à sa fin, mais un certain nombre de sociétés influentes doivent encore publier leurs résultats cette semaine. Citons notamment AMC Entertainment (NYSE:), Coinbase Global (NASDAQ:), Walt Disney (NYSE:), Airbnb (NASDAQ:) et DoorDash (NYSE:).

4. Projet de loi sur les infrastructures

Le très controversé projet de loi sur les infrastructures, d’un montant de 1 000 milliards de dollars, semble pouvoir être soumis au vote en début de semaine, après avoir franchi les derniers obstacles de procédure au Sénat américain dimanche dernier, avec un large soutien bipartisan.

Cette législation est une pierre angulaire du programme économique du président Joe Biden et entraînerait le plus grand investissement américain dans les routes et les ponts depuis des décennies.

Le projet de loi prévoit 110 milliards de dollars de nouvelles dépenses pour les routes et les ponts, 73 milliards de dollars pour la modernisation du réseau électrique, 66 milliards de dollars pour les chemins de fer et Amtrak, ainsi que 65 milliards de dollars pour l’expansion du haut débit. Il prévoit également 55 milliards de dollars pour l’eau potable et 39 milliards de dollars pour les transports en commun.

La législation doit encore relever des défis à la Chambre des représentants, les démocrates ne disposant que d’une très faible majorité.

5. Reprise du Bitcoin

Le prix du bitcoin, la plus grande crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière, a légèrement glissé au cours de la séance de lundi, mais il s’est quelque peu redressé après le plongeon des deux derniers mois.

À 13h25, le s’échangeait à 43 590 $, en baisse de 0,3 % sur la journée, mais en hausse de plus de 11 % sur la semaine écoulée, dépassant le niveau de 45 000 $.

Des informations, certes non confirmées, selon lesquelles le géant de la vente au détail Amazon (NASDAQ:) se prépare à accepter la monnaie numérique pour le paiement de ses biens et services dans un avenir proche et Apple (NASDAQ:) envisageant d’ajouter un peu de bitcoin à son bilan ont contribué à donner le ton.

Cela dit, la pression des autorités se poursuit, le Washington Post rapportant que la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a soulevé des objections à un amendement potentiel à un projet de loi sur les infrastructures qui exclurait certaines sociétés de crypto-monnaies des exigences de déclaration des courtiers.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.