image

Avancée talibane dans le nord, l’armée tente de reprendre Kunduz Par Reuters


KABOUL (Reuters) – Des commandos de l’armée afghane ont lancé lundi une contre-attaque à Kunduz, dans le nord du pays, au lendemain de la prise de cette ville stratégique par les taliban, tandis que les civils fuyaient les combats pour tenter de gagner la capitale, Kaboul.

Alors que le retrait des troupes américaines, présentes sur place depuis près de vingt ans, doit s’achever à la fin du mois, les islamistes armés ont accéléré leur offensive ces derniers jours, prenant le contrôle dimanche de trois capitales provinciales – dont Kunduz – après s’être emparés vendredi de deux autres chefs-lieux provinciaux.

Selon plusieurs responsables régionaux, les taliban se sont emparés dimanche de plusieurs bâtiments officiels dans la ville de Kunduz, capitale de la province éponyme, et contrôlent l’accès à deux bases militaires situées en périphérie de cette ville de 270.000 habitants, jugée stratégique du fait de sa proximité avec les provinces du nord, riches en minerais.

Les affrontements entre armée et insurgés islamistes affectent la quasi-totalité du territoire et de violents combats étaient en cours lundi matin dans la province occidentale d’Herat, frontalière avec l’Afghanistan ainsi qu’à Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand, dans le sud, où une forte explosion a été entendue près du quartier général de la police.

A Kunduz, des milliers de civils, parmi lesquels des enfants et des femmes enceintes, tentaient de fuir les combats et de se procurer un moyen de transport pour rejoindre la capitale Kaboul, à environ 300 kilomètres au sud – soit une dizaine d’heures de route en temps normal.

EXODE VERS KABOUL

“Nous pourrions bien être contraints de marcher jusqu’à Kaboul, sous réserve que nous ne soyons pas tués en route”, a témoigné un habitant de Kunduz, Ghulam Rassoul, ingénieur de profession, qui cherchait à louer un bus privé pour conduire sa famille et ses voisins dans la capitale.

“Mieux vaut partir en attendant de savoir si ce seront les taliban ou le gouvernement qui gouvernera la ville désormais”, a-t-il ajouté.

Selon l’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance), au moins 27 enfants ont été tués et 136 blessés au cours des trois derniers jours dans les trois provinces de Kandahar (sud) et de Khost et Paktia (est).

Le représentant de l’Unicef en Afghanistan, Hervé Ludovic De Lys, a dénoncé “la rapide escalade des graves violations des droits de l’enfant” et “des atrocités croissantes chaque jour”.

Les taliban tentent également d’affaiblir le gouvernement d’Ashraf Ghani en réduisant au silence les journalistes et activistes couvrant le conflit, qui font état de menaces de mort à leur encontre, et dont une grande partie ont dû fuir les provinces passées sous contrôle des insurgés.

Des responsables locaux ont ainsi fait état lundi de l’assassinat du directeur d’une station de radio à Kaboul et de l’enlèvement d’un journaliste dans la province du Helmand, deux attaques attribuées à des présumés talibans.

Un porte-parole des taliban a précisé à Reuters qu’il n’avait aucune information au sujet de ces attaques.

(Reportage bureau d’Afghanistan, avec la contribution d’Emma Farge à Genève ; version française Myriam Rivet, édité par Marc Angrand)


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.