image

L’indice recule de 0,28 %, la correction se confirme-t-elle ? Par Investing.com

© Reuters.

Investing.com – Le a clôturé en baisse de 0,28% ce mardi, reculant pour la seconde séance consécutive, dans le cadre d’une correction suite à des record de 20 ans atteint la semaine dernière, et face à des inquiétudes sur le ralentissement économique.

L’ambiance est en effet à la prudence, sous l’effet de plusieurs facteurs, avec notamment des statistiques chinoises décevantes, des restrictions liées au variant Delta dans plusieurs pays du monde, ainsi que la prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan, bien que le lien avec les marchés soit peu clair pour l’instant.

Aux États-Unis, le principal indicateur économique de la semaine, les du mois de juillet, ont largement déçu, à -1.1% contre -0.3% anticipé, ce qui n’a rien fait pour arranger le sentiment.

Le CAC 40 enregistre des volumes importants à la baisse

Vu l’atmosphère qui règne sur le marché, les hausses des actions du CAC 40 sont restées limitées.

Sanofi (PA:) (+1,41%) : L’action Sanofi poursuit sur sa lancée et grimpe suite à une tendance haussière de deux semaines. L’entreprise a terminé à 89,29 euros, mais a pu évoluer sur une fourchette de prix plus large pendant la journée soit entre 87,83 et 89,59 euros. Le marché a d’ailleurs bien réagi à l’acquisition de Translate Bio par Sanofi. L’entreprise serait bien avancée sur les recherches liées au mRNA pour le développement de vaccins.

Alstom (PA:) (+1,17%) : L’action du constructeur de trains continue de surfer sur la vague lancée par la commande de 910 millions, confirmée la semaine dernière. L’action a clôturé à 36,35 euros avec un plus haut de 36,50 euros et un plus bas de 35,79 euros pendant la journée.

Schneider Electric (PA:) (+0,85%) : Le titre s’est échangé avec un volume assez bas comparé à ses homologues du CAC. Elle a terminé la séance à 154,50 euros et a subsisté sur une petite fourchette tout en long de la séance, entre 152,54 et 154,76 euros.

En dehors du CAC 40, on remarquera la hausse de 16 % d’ Energisme (PA:), une entreprise technologique française dont l’action s’est redressée après une chute importante en juin.

Toujours parmi les actions du CAC 40, on notera que les baisses étaient plus importantes en nombre et en volume.

Stellantis (PA:) (-2,73%) : L’action a suivi le mouvement du CAC 40 presque à l’identique et recule après une tendance haussière pour terminer aujourd’hui à 17,83 euros. Stellantis a fini sur le bas de son range journalier dont le haut était à 18,24 euros.

Societe Generale (PA:) (-2,17%) : Le titre SG est arrivée à 26,40 euros en fin de journée alors qu’elle a évolué dans une fourchette de prix très serrée entre 26,25 et 26,77 euros. La banque a enregistré un des volumes d’échanges les plus importants de l’indice aujourd’hui.

Unibail (AS:) (-1,98%) : Le cours a pointé à 73,63 euros avec un volume d’échange relativement faible et un range relativement étroit qui s’est limité entre 73,28 et 74,69 euros. D’ailleurs, Unibail semble dans une atmosphère baissière avec plusieurs séances dans le rouge depuis un moment.

Le CAC 40 va-t-il se redresser ou repartir à la baisse ?

D’un point de vue technique, cette seconde baisse consécutive du CAC 40 affaiblit son profil. Cependant, le seuil de 6800 points, bien que testé ce matin, a finalement été conservé en clôture, ce qui constitue un indice positif.

Une cassure sous ce seuil demain serait à considérer comme un signal baissier de court terme, qui exposerait le prochain support vers 6765 points.

A la hausse, on peut repérer une résistance vers 6845 points, avant le pic de la semaine dernière à 6913 points. Ensuite, les prochains objectifs seront le record historique de 6944 points, puis le seuil psychologique majeur de 7000 points.

Avec du recul en données journalières, on remarque que l’ampleur de la récente vague de hausse depuis le 20 juillet, et plus généralement le biais haussier du CAC 40 depuis novembre 2020, permet d’estimer que la tendance restera haussière tant que le sommet du 18 juin à 6690 points est conservé.

Le CAC 40 peut donc encore largement accentuer sa correction avant que les acheteurs de moyen-long terme ne doivent s’inquiéter.

Enfin, on notera que le résumé technique CAC 40 Investing.com affiche un signal neutre en données horaires, mais reste à « achat fort » en données journalières.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.