image

Des acteurs clé s’opposent à une suspension de la constitution Par Reuters

© Reuters. Le plus influent syndicat tunisien et le parti le plus représenté au Parlement ont tous deux manifesté samedi leur opposition à toute tentative du président Kaïs Saïed (photo) de suspendre la constitution et de proposer son propre texte. /Photo d’a

TUNIS (Reuters) – Le plus influent syndicat tunisien et le parti le plus représenté au Parlement ont tous deux manifesté samedi leur opposition à toute tentative du président de suspendre la constitution et de proposer son propre texte.

Le président tunisien Kaïs Saïed s’est emparé du pouvoir le 25 juillet en invoquant une clause d’urgence dans la constitution pour limoger le Premier ministre et suspendre le Parlement, ce que ses détracteurs ont qualifié de coup d’État.

La Tunisie traverse depuis sa plus grave crise politique depuis la révolution de 2011, qui a renversé un régime autocratique et instauré la démocratie dans le pays.

Cette semaine, l’un des conseillers de Kaïs Saïed, Walid Hajjem, a déclaré à Reuters que le président prévoyait de suspendre la constitution de 2014 et de proposer lui-même un nouveau texte qui serait soumis à référendum.

Le syndicat UGTT a cependant appelé samedi à des élections législatives pour permettre à un nouveau Parlement de débattre de la constitution et de changer le système politique, ce qui constitue un rejet implicite du projet présidentiel.

Le parti islamiste modéré Ennahda, première formation politique du Parlement – désormais suspendue – et acteur clé des gouvernements tunisiens successifs, a également rejeté une telle initiative.

Dans un communiqué, le parti a déclaré que la constitution de 2014 constituait la base du contrat politique et social de la Tunisie et de la légitimité de son Parlement et de son président, ajoutant que s’en écarter signifierait un recul de la démocratie.

Malgré la prolongation indéfinie des mesures d’urgence, Kaïs Saïed a rejeté les accusations de coup d’État. Mais près de sept semaines après son coup de force, il n’a toujours pas nommé de nouveau Premier ministre ni officiellement annoncé comment il envisageait de gouverner la Tunisie.

L’UGTT, qui compte plus d’un million de membres, est l’une des forces politiques les plus puissantes de Tunisie et a joué un rôle déterminant dans le rapprochement des blocs politiques rivaux après la révolution de 2011.

Des partis politiques plus petits, dont certains ont exprimé leur soutien aux décisions de Kaïs Saïed du 25 juillet, ont rejeté l’idée qu’il suspende la constitution et en propose une nouvelle unilatéralement.

Les démocraties occidentales, qui ont été d’importants donateurs pour les finances publiques en difficulté de la Tunisie ces dernières années, ont quand à elles poussé le président à nommer rapidement un Premier ministre et à tracer une voie à suivre.

(Tarek Amara, version française Benjamin Mallet)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.