image

La BCE prête à agir si l’inflation dépasse durablement 2% Par Reuters

© Reuters. Isabel Schnabel, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré lundi que l’inflation dans la zone euro devrait “selon toute probabilité” ralentir l’année prochaine après le pic actuel, tout en évoquant les risques liés aux

FRANCFORT (Reuters) – L’inflation dans la zone euro va “selon toute probabilité” ralentir dès 2022 mais la Banque centrale européenne (BCE) est prête à réagir si ce n’est pas le cas, a déclaré lundi Isabel Schnabel, membre du directoire de l’institution.

La hausse des prix dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique s’est accélérée plus qu’attendu ces derniers mois mais la BCE continue de considérer cette évolution comme un phénomène temporaire lié à la hausse des prix du et d’autres matières premières ainsi qu’à des pénuries de certains composants industriels, comme les semi-conducteurs.

Isabel Schnabel, qui s’exprimait devant des chefs d’entreprise allemands, s’est efforcée d’apaiser les craintes d’une période d’inflation durablement élevée comparable à celle des années 1970, durant laquelle la hausse des prix avait approché 8% en Allemagne.

“Aujourd’hui, dans le contexte de la hausse des taux d’inflation, particulièrement en Allemagne, il m’importe d’apaiser les inquiétudes sur la possibilité que l’inflation reste durablement trop élevée ou même dérape de manière incontrôlable”, a-t-elle dit.

“Selon toute probabilité, l’inflation va nettement diminuer dès l’année prochaine.”

Les prix à la consommation dans la zone euro ont augmenté de 3% sur un an le mois dernier selon la première estimation d’Eurostat, alors que la BCE vise à moyen terme un taux de 2%.

Mais la banque centrale s’attend à ce que l’inflation revienne à 1,7% en 2022 et 1,5% en 2023.

Pour Isabel Schnabel, la BCE n’est pas pressée de resserrer sa politique monétaire mais cela pourrait changer si l’inflation atteint son objectif plus rapidement que prévu.

“Nous ne commencerons le processus de normalisation que lorsque nous serons confiants dans la réalisation fiable de notre objectif d’inflation”, a-t-elle dit.

“Mais si l’inflation devait durablement atteindre notre objectif de 2% plus tôt qu’attendu, nous agirions de manière à la fois rapide et résolue.”

Elle a évoqué trois raisons pour lesquelles ce scénario pourrait se produire: des perturbations prolongées des chaînes d’approvisionnement, des évolutions structurelles comme la transition climatique et un optimisme accru des consommateurs.

“Si nous parvenons à briser le cercle vicieux de la faiblesse de la marge d’augmentation des prix, de la lenteur de la croissance et du recul des anticipations d’inflation, alors nous serons en mesure d’échapper aux taux d’intérêt négatifs”, a poursuivi Isabel Schnabel.

“Il y a de plus en plus de signes qui suggèrent que la combinaison des politiques budgétaire et monétaire peut le permettre.”

(Reportage Francesco Canepa, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.