image

Du rouge en vue pour les actions en Europe après Wall Street Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse vendredi à l’ouverture dans le sillage de la clôture négative de Wall Street après les annonces de la Réserve fédérale qui se dirige vers un durcissement de sa politique monétaire. D’ap

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse vendredi à l’ouverture dans le sillage de la clôture négative de Wall Street après les annonces de la Réserve fédérale qui se dirige vers un durcissement de sa politique monétaire.

D’après les premières indications disponibles, le parisien pourrait perdre 0,85% à l’ouverture, le à Francfort reculerait de 0,54% et le à Londres de 0,4%.

Les places boursières ont profité ses deux derniers jours des annonces des grandes banques centrales, qui ont décidé pour la plupart de réduire leurs mesures d’aides instaurées face à la pandémie de COVID-19.

Si les investisseurs ont salué dans un premier temps les initiatives annoncées par la Réserve fédérale américaine pour lutter contre la hausse des prix, la perspective de hausses de taux aux Etats-Unis l’an prochain les amène à se détourner des actions.

“Le secteur de la technologie américain a été impacté par ces nouvelles anticipations rendant (théoriquement) les secteurs de croissance ‘chers’ moins attractifs”, a déclaré John Plassard chez Mirabaud après que le Nasdaq a perdu plus de 2% jeudi.

“Les investisseurs ont aussi été ‘choqués’ par la décision de la Banque d’Angleterre de monter ses taux et de la Banque centrale européenne (BCE) n’ait pas ‘vraiment’ réagi face à la hausse de l’inflation”, a-t-il poursuivi.

Coté indicateurs, la séance sera animé en Europe par l’Ifo en Allemagne sur le climat des affaire (09h00 GMT) ainsi que les chiffres définitifs de l’inflation en zone euro (10h00 GMT).

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, particulièrement le Nasdaq, alors que les investisseurs se sont détournés des grandes valeurs technologiques au profit des secteurs plus sensibles aux variations de l’économie au lendemain des annonces de la Réserve fédérale américaine (Fed).

L’indice a cédé 0,08% à 35.897,64 points, le S&P-500, plus large, a perdu 0,87% à 4.668,67 points et le a reculé de 2,47% à 15.180,44 points.

“Si nous nous dirigeons vers un environnement dans lequel les taux d’intérêt montent, les valeurs à forte croissance vont devenir moins attirantes”, a commenté Dennis Dick, trader chez Bright Trading LLC.

“Il y a beaucoup d’incertitude au seuil de 2022”, a-t-il poursuivi. “Nous allons avoir une Fed plus conservatrice qui va retirer le bol de potion magique”.

Les contrats à terme à terme suggèrent pour le moment une ouverture en léger repli.

EN ASIE

Le au Japon a abandonné de 1,79%, effaçant une bonne partie ses gains de la veille, pénalisé par les grandes valeurs de la technologie dans un contexte de prudence quant au resserrement monétaire à venir aux Etats-Unis et d’inquiétudes sur la pandémie de COVID-19.

La Banque du Japon a décidé vendredi de réduire le montant des achats d’obligations d’entreprises mis en place face à la pandémie mais a maintenu sa politique monétaire ultra-accommodante.

En Chine, l’indice CSI 300 des grandes capitalisations perd 1,41% et s’achemine vers sa pire performance hebdomadaire en trois mois.

CHANGES

Sur le marché des devises, le dollar poursuit son repli face à un panier de référence (-0,11%) après le biais plus restrictif pris par la BCE et le BoE.

L’euro remonte ainsi à 1,1337 dollar, gagnant 0,1%..

La livre sterling, elle, profite encore de la décision de la Banque d’Angleterre de relever ses taux d’intérêt, devenant la première grande banque centrale à le faire depuis le début de la pandémie.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries dix ans recule modestement, à 1,4174%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole est en baisse alors que l’augmentation des contaminations par le variant Omicron fait craindre que d’éventuelles restrictions puissent affecter la demande de brut.

Le baril de (West Texas Intermediate, WTI) perd 1,04% à 71,63 dollars et celui de 0,87% à 74,37 dollars.

(édité par Nicolas Delame)


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.