image

Craintes d’Omicron, déraillement de BBB, baisse des taux en Chine, début de Zegna

© Reuters

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Les marchés mondiaux sont secoués par le variant Omicron de la Covid-19, alors que l’Europe impose son premier confinement complet en un an. Le projet de loi sur les dépenses de Joe Biden est en difficulté après le refus d’un sénateur clé de le soutenir. Les actions devraient ouvrir en forte baisse en raison de la combinaison de ces facteurs. La Chine annonce au monde entier qu’elle continue à assouplir sa politique monétaire alors que tout le monde (sauf la Turquie) la resserre. Et le dégringole en raison de la montée du sentiment de perte de risque. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers ce lundi 20 décembre.

1. Omicron fait trembler les marchés mondiaux

La crainte du variant Omicron du Covid-19 a ébranlé les marchés mondiaux après que plusieurs pays d’Europe ont adopté des mesures restrictives pour stopper sa propagation.

L’indice a chuté de 1,5 %, tandis que les bourses nationales européennes ont enregistré des baisses allant jusqu’à 4,9 % (Copenhague a souffert d’une chute de 10 % de l’action Novo Nordisk (NYSE:) en raison de problèmes liés à son médicament contre l’obésité). L’euro a progressé par rapport au dollar, mais les spreads des obligations périphériques de la zone euro se sont élargis.

Au cours du week-end, les Pays-Bas ont imposé un verrouillage complet de tous les magasins non essentiels jusqu’au 14 janvier, tandis que le Royaume-Uni a laissé entendre qu’il allait introduire des mesures plus strictes cette semaine. L’Allemagne a effectivement interdit les arrivées en provenance du Royaume-Uni, suite aux mesures similaires prises par la France la semaine dernière.

En ce qui concerne les nouvelles légèrement meilleures, une étude menée par des scientifiques britanniques a ajouté aux preuves que les mutations mêmes qui rendent Omicron plus transmissible peuvent également réduire sa capacité à endommager les poumons, ce qui le rend moins dangereux que les variants précédents.

2. Manchin fait dérailler le BBB

Le projet de loi “Build Back Better” du président américain Joe Biden, d’un montant de 2 000 milliards de dollars, est en danger après que le sénateur de Virginie occidentale Joe Manchin a déclaré qu’il n’appuierait pas le projet dans sa forme actuelle. Cela signifie que le projet ne peut être adopté sans le soutien des républicains au Sénat, ce qui semble pratiquement exclu.

Si le projet de loi n’était pas adopté, cela risquerait de renforcer l’impression que le groupe parlementaire démocrate au Capitole est trop divisé pour gouverner efficacement, ce qui nuirait à ses perspectives pour les élections de mi-mandat de l’année prochaine. De même, l’opposition de Manchin – l’un des législateurs démocrates les plus conservateurs – reflète la méfiance du terrain à l’égard du programme fiscal et financier du parti.

Les analystes de Goldman Sachs (NYSE:) ont réduit leurs prévisions de croissance pour l’économie américaine l’année prochaine en réaction à la nouvelle, affirmant qu’elle neutralisait une impulsion considérable de la relance budgétaire.

3. Les actions américaines devraient ouvrir en baisse alors que les infections Covid atteignent un sommet de 3 mois

Les actions américaines devraient ouvrir la semaine en forte baisse en raison de la combinaison des nouvelles d’Omicron et de Manchin.

Vers 13h20, les étaient en baisse de 410 points, soit 1,2%, tandis que les étaient en baisse de 1,3% et les en baisse de 1,5%. Les trois indices avaient baissé vendredi, le Dow, très cyclique, ayant sous-performé.

La moyenne sur 7 jours des nouvelles infections Covid-19 a atteint son plus haut niveau en près de trois mois au cours du week-end, sur fond de signes d’Omicron exacerbant une propagation saisonnière qui avait déjà commencé. Cela commence à se voir dans divers points de données tels que les réservations de restaurants.

Parmi les valeurs susceptibles d’attirer l’attention, citons Moderna (NASDAQ:), qui a déclaré que les résultats des essais montrent qu’une injection de rappel de son vaccin Covid-19 augmente considérablement son efficacité contre Omicron, ainsi que le groupe de mode italien Zegna, qui fait ses débuts au NYSE.

4. La banque centrale de Chine envoie un signal

La banque centrale chinoise a baissé son taux d’intérêt directeur d’un montant symbolique, dans le but de rassurer les marchés locaux et de leur montrer qu’elle ne se laissera pas entraîner dans une course mondiale au resserrement de la politique monétaire. Elle a également fait allusion à un nouvel assouplissement l’année prochaine.

La Banque populaire de Chine a réduit sa de 5 points de base à 3,80 %, la première fois qu’elle procède à une réduction en près de deux ans. Toutefois, une réduction aussi faible – d’un instrument parmi d’autres qu’elle utilise pour affiner sa politique monétaire – ne devrait pas avoir d’impact significatif en soi.

La décision sera néanmoins bien accueillie par le secteur de l’immobilier pour lequel les conditions de financement se sont fortement resserrées ces dernières semaines, les marchés des capitaux s’étant effectivement fermés aux nouvelles émissions de dette de tous les promoteurs, à l’exception des plus sûrs. Kaisa, l’un des nombreux promoteurs immobiliers actuellement en défaut de paiement, avait précédemment nommé Houlihan Lokey (NYSE:) pour le conseiller sur la restructuration de sa dette.

5. Le pétrole dégringole malgré la fermeture de la Libye et les données de la CFTC.

Les contrats à terme sur le pétrole brut ont chuté alors que la décision de l’Europe de réprimer la mobilité a suscité des craintes de mesures plus larges pour tuer la demande d’autres pays. Le principal risque à cet égard provient de la politique de tolérance zéro de la Chine à l’égard du Covid-19 et de sa volonté d’imposer rapidement des fermetures en réponse à des épidémies, même petites et localisées.

À 13h35, les prix à terme du pétrole brut américain étaient en baisse de 3,5 %, à 68,36 $ le baril, après avoir atteint un creux de deux semaines. Les contrats à terme sur le étaient en baisse de 2,8 % à 71,43 $ le baril.

Tout cela en dépit de l’annonce de la fermeture du plus grand champ pétrolier de Libye a fermé, ce qui a entraîné l’arrêt de la production de 284 000 barils par jour, une semaine à peine avant les élections nationales prévues dans le pays. En outre, les données de vendredi ont montré que le rythme des ventes par les investisseurs spéculatifs a considérablement ralenti la semaine dernière.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.