image

Discussions entre candidats à la présidentielle sur fond de crise accrue Par Reuters

© Reuters. Le siège de la commission électorale à Benghazi. La crise politique en Libye s’est amplifiée mardi alors que certains candidats à l’élection présidentielle prévue en fin de semaine ont discuté à Benghazi de moyens de remédier à l’effondrement

TRIPOLI (Reuters) – La crise politique en Libye s’est amplifiée mardi alors que certains candidats à l’élection présidentielle prévue en fin de semaine ont discuté à Benghazi de moyens de remédier à l’effondrement du processus électoral censé contribuer à sortir le pays d’une décennie de chaos.

Il s’agit de la réunion à plus haut niveau dans le cadre des pourparlers menés en coulisses depuis plusieurs jours entre candidats, factions et puissances étrangères sur un possible report du scrutin et sur l’hypothèse que le gouvernement intérimaire puisse poursuivre sa mission jusqu’à la tenue du vote.

Des milices armées rivales se sont rassemblées dans la matinée à Tripoli, bloquant des routes du sud de la capitale, tandis que des écoles ont contacté les parents d’élèves pour leur demander de venir récupérer leurs enfants.

Initialement programmée vendredi, l’élection présidentielle ne devrait pas avoir lieu comme prévu du fait de l’impasse dans laquelle se trouve le processus électoral, aucun accord concret n’ayant été obtenu sur les règles du scrutin.

Le président de la commission électorale, Hadi al Sagheer, a déclaré par téléphone qu’il faudrait reporter le vote parce que le temps était désormais insuffisant pour effectuer les préparatifs.

Aucun report de la présidentielle n’a toutefois été formellement annoncé pour le moment.

Les discussions entre candidats, factions et puissances étrangères impliquées dans le processus politique en Libye portent sur la durée du report de l’élection présidentielle et la nécessité ou non de modifier les règles du scrutin, sa base juridique, ainsi que sur l’hypothèse de remplacer le gouvernement intérimaire ou de former une administration séparatiste.

La réunion de Benghazi a rassemblé des opposants au Premier ministre intérimaire Abdelhamid al Dbeibah, qui est candidat à la présidentielle, notamment le maréchal Khalifa Haftar, dont les forces contrôlent l’est du pays et ont échoué l’an dernier dans leur tentative de prendre Tripoli, et l’ancien ministre de l’Intérieur, Fathi Bachagha.

Engagé l’an dernier sous l’égide de l’Onu, le processus politique est destiné à tourner la page d’une décennie de chaos et de division territoriale entre l’ouest et l’est du pays depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

Au moment de sa nomination à la tête du gouvernement intérimaire mis en place dans le cadre de ce processus, Abdelhamid al Dbeibah avait promis qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle. Ses rivaux estiment qu’il ne doit pas être candidat car il a selon eux bénéficié de fonds publics pour attirer les électeurs.

D’autres candidatures sont considérées comme inacceptables par des parties de la population, comme celle de Khalifa Haftar ou de Saïf al Islam Kadhafi, fils de Mouammar Kadhafi.

Les tensions sécuritaires à Tripoli, où des groupes armés encerclent depuis la semaine dernière d’importants bâtiments officiels, illustrent les risques que la crise politique exacerbe les rivalités militaires.

(Reportage Ahmed Elumami à Tripoli, Ayman al-Warfali à Benghazi et Angus McDowall à Tunis; version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.