image

La vaccination ouverte aux 5-11 ans, le gouvernement prêt à d’autres mesures Par Reuters

© Reuters. Le nombre de nouvelles contaminations par le coronavirus responsable du COVID-19 devrait atteindre les 100.000 par jour d’ici la fin de l’année, avec la propagation du variant Omicron, plus contagieux, a prévenu mercredi le ministre de la Santé, Olivie

PARIS (Reuters) – Le gouvernement français a annoncé mercredi l’élargissement de la campagne vaccinale contre le COVID-19 à l’ensemble des enfants âgés de cinq à 11 ans et laisse entendre qu’il se tient prêt à prendre de nouvelles mesures à tout moment si la flambée épidémique provoquée par la propagation fulgurante du variant Omicron du coronavirus menace de submerger les hôpitaux.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a prévenu sur BFMTV et RMC que la France “dépassera très vraisemblablement les 100.000 contaminations par jour d’ici à la fin du mois”, en raison de la propagation extrêmement rapide du variant Omicron, particulièrement contagieux.

Ce variant, qui représente actuellement environ 20% des contaminations en France (et probablement un tiers en Ile-de-France), devrait devenir majoritaire “entre Noël et le Nouvel An”, a-t-il ajouté.

A l’heure actuelle, la circulation du virus est la plus rapide chez les enfants scolarisés à l’école primaire, avec “un enfant sur 100 qui est positif au COVID” dans cette tranche d’âge, ce qui a conduit le gouvernement à “ouvr(ir) aujourd’hui (mercredi-NDLR) la vaccination pour les enfants”, a annoncé Olivier Véran en précisant que des créneaux de rendez-vous seraient disponibles “dans la matinée”.

La vaccination des enfants de cinq à 11 ans, assurée avec le vaccin Comirnaty de Pfizer (NYSE:) et BioNTech, était déjà ouverte depuis mercredi dernier aux seuls enfants susceptibles de développer une forme grave de COVID-19 ou vivant dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination.

Elle est désormais accessible à l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge, sur la base du volontariat, le conseil d’orientation pour la stratégie vaccinale s’étant à son tour prononcé en faveur de cet élargissement dans un avis rendu public mercredi, après la validation du comité consultatif national d’éthique (CCNE) vendredi dernier et de la Haute Autorité de santé (HAS) lundi.

SURVEILLANCE

“Les données sont très rassurantes (…) le vaccin est efficace” et il confère dans cette tranche d’âge une protection tant collective sur la propagation du virus qu’individuelle, a expliqué Olivier Véran en signalant qu’à l’heure actuelle, 145 enfants étaient hospitalisés pour des formes graves de COVID-19, dont 27 dans des services de réanimation.

Au-delà du lancement de cette campagne de vaccination pédiatrique, il n’est pas prévu “pour l’instant” d’élargir aux adolescents la campagne de rappel en cours pour les adultes, qui devrait en revanche être accélérée.

“Il n’est pas impossible que j’accélère l’ouverture de la vaccination dès quatre mois de rappel en population générale dès la semaine prochaine sans attendre janvier (…) il n’est pas improbable que d’ici la semaine prochaine on dise à ceux qui trouvent un créneau disponible ‘allez-y'”, a signalé le ministre.

Avec ces mesures, le gouvernement espère parvenir à atténuer l’impact de la flambée épidémique liée au variant Omicron, qui est “sensible aux vaccins” et dont l’impact sanitaire semble relativement faible, ce qui laisse espérer qu’il n’entraînera pas de vague massive d’hospitalisations.

Mais les données disponibles au sujet de ce variant restent limitées et “on n’a pas la certitude qu’il n’envoie pas les gens à l’hôpital” donc “si on avait un signal (en ce sens) on serait amené à avoir un discours peut-être un peu différent”, a dit Olivier Véran.

“Factuellement, nous ne sommes pas sur le point de prendre une mesure de prolongation des vacances scolaires”, ou d’autres mesures restrictives, a précisé le ministre. Mais si les informations en provenance des autres pays déjà confrontés à la vague de contaminations Omicron “étaient mauvaises sur le variant, on pourrait être amené à changer de pied dans les jours qui viennent”, a-t-il prévenu.

(Rédigé par Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)


Source link

0 0 votes
Article Rating

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.