image

Après quatre jours d’offensive en Ukraine, Poutine met en alerte la force de dissuasion russe Par Reuters

© Reuters. Vladimir Poutine a ordonné dimanche la mise en alerte des forces de dissuasion russes, qui comportent un volet nucléaire, au quatrième jour de l’offensive militaire massive lancée par Moscou contre l’Ukraine, dont les forces continuent de résister. /

par Maria Tsvetkova et Aleksandar Vasovic

KIEV (Reuters) – Vladimir Poutine a ordonné dimanche la mise en alerte des forces de dissuasion russes, qui comportent un volet nucléaire, au quatrième jour de l’offensive militaire massive lancée par Moscou contre l’Ukraine, dont les forces continuent de résister.

Le président russe a justifié sa décision par des déclarations selon lui agressives de grands pays membres de l’Otan et par les sanctions financières sévères que les Occidentaux ont décidé d’imposer à la Russie.

Parallèlement, la présidence ukrainienne a annoncé la tenue, sans conditions préalables, de pourparlers russo-ukrainiens à la frontière entre Ukraine et Biélorussie, après avoir refusé en début de journée des négociations sur le territoire de la Biélorussie, alliée de Moscou. Israël a également proposé sa médiation pour tenter d’obtenir un arrêt des hostilités.

A Bruxelles, les ministres européens de l’Intérieur et de la Justice se sont réunis pour organiser et coordonner l’accueil des réfugiés, qui sont déjà près de 370.000 selon le HCR (Agence des Nations pour les réfugiés). Les chefs de la diplomatie de l’UE se retrouveront quant à eux à 18h00 (17h00 GMT) pour arrêter de nouvelles sanctions contre Moscou.

Parmi les mesures envisagées figure la fermeture de l’espace aérien de l’Union européenne aux avions et compagnies aériennes russes, que de nombreux pays européens, dont l’Allemagne, la France et l’Italie, ont déjà anticipée.

Les Etats-Unis, la Commission européenne, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et le Canada ont annoncé samedi soir dans un communiqué commun de nouvelles sanctions financières potentiellement très handicapantes pour l’économie russe, visant à exclure plusieurs banques russes du réseau international de paiement SWIFT et à priver la banque centrale russe d’une partie de ses importantes réserves internationales de devises. Le Japon a dit s’associer à ces mesures.

S’exprimant à la télévision russe, Vladimir Poutine a déclaré que la sévérité de ces sanctions et les déclarations agressives de “grands pays membres de l’Otan” justifiaient sa décision de placer en alerte les forces de dissuasion russes, qui comprennent l’arsenal nucléaire.

“Comme vous pouvez le voir, non seulement les pays occidentaux prennent des mesures inamicales contre notre pays dans le domaine économique – je veux parler des sanctions illégales que tout le monde connaît très bien -, mais de hauts responsables de grands pays de l’Otan se permettent de formuler des déclarations agressives concernant notre pays”, a déclaré le chef du Kremlin.

La Maison blanche a accusé le président russe de fabriquer des menaces et le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a dénoncé un comportement dangereux et irresponsable.

Sur le terrain, l’armée russe a effectué dimanche matin une percée à Kharkiv, dans le nord-est du pays, mais le gouverneur régional a assuré que les forces ukrainiennes avaient totalement repris le contrôle de la deuxième ville d’Ukraine.

A Kiev, toujours aux mains du gouvernement ukrainien, un couvre-feu était en vigueur jusqu’à lundi matin. Les forces ukrainiennes y ont repoussé des attaques russes après une “nuit dure”, selon le président Zelenski.

(Rédactions de Reuters; rédigé par Jean-Stéphane Brosse)


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.