image

Baisse en vue en Europe à l’orée d’une semaine chargée Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse lundi. Les contrats à terme sur indices suggèrent un repli de 0,87% pour le Dax à Francfort, de 0,44% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,77% pour l’EuroStoxx 50. Quant au CAC 40 à Paris, i

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse lundi, les incertitudes liées aux politiques monétaires, à l’inflation et au conflit en Ukraine l’emportant largement sur le soulagement relatif procuré par les résultats du premier tour de l’élection présidentielle en France, tandis que le prix du baril de pétrole recule de plus de 2%.

Les contrats à terme sur indices suggèrent un repli de 0,87% pour le à Francfort, de 0,44% pour le à Londres et de 0,77% pour l’. Quant au à Paris, il pourrait céder autour de 0,6% selon les premières indications disponibles.

La première place d’Emmanuel Macron au scrutin de dimanche a dans un premier temps été saluée par une nette hausse de l’euro sur les marchés asiatiques mais ce mouvement s’est atténué au fil des heures, le second tour du 24 avril s’annonçant bien plus serré qu’en 2017.

Par ailleurs, la semaine qui commence, bien qu’écourtée pour les marchés européens et américains puisqu’ils fermeront vendredi avant le week-end de Pâques, s’annonce dense côté économique avec les réunions de politique monétaire de la Banque du Canada mercredi et de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, que précéderont mardi les chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis.

L’inflation américaine pourrait avoir atteint 1,2% en mars par rapport à février et 8,5% en rythme annuel selon le consensus Reuters.

En Chine, les statistiques officielles de l’inflation publiées ce lundi montrent une hausse supérieure aux attentes des prix à la production, de 8,3% sur un an.

Les banques américaines donneront parallèlement le coup d’envoi des publications de résultats trimestriels à partir de mercredi.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi, avec un en légère hausse mais un Nasdaq toujours pénalisé par les valeurs technologiques dans un contexte de remontée continue des rendements obligataires.

L’indice Dow Jones a gagné 0,4%, ou 137,55 points, à 34.721,12 mais le Standard & Poor’s 500 a perdu 11,7 points, soit 0,26%, à 4.488,51 et le a cédé 186,3 points (-1,34%) à 13.711,00.

Microsoft (NASDAQ:), Tesla (NASDAQ:) et Nvidia (NASDAQ:) ont cédé de 1,46% à 4,49%. À l’inverse, la hausse des rendements a favorisé les grandes banques comme JPMorgan Chase & Co (NYSE:) (+1,83%), Wells Fargo (NYSE:) (+2,09%) ou Citi (+1,71%).

Sur la semaine, le S&P a reculé de 1,26%, le Dow de 0,27% et le Nasdaq de 3,86%.

Les contrats à terme indiquent pour l’instant une ouverture en baisse d’environ 0,4% pour le Dow, 0,6% pour le S&P-500 et 1% pour le Nasdaq.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l’indice perd 0,84% à moins d’une heure de la clôture, pénalisé par le recul des grandes valeurs technologiques dans le sillage du Nasdaq américain.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai cède 1,87% et le CSI 300 2,48%, la situation sanitaire dans le pays continuant d’alimenter les craintes d’un ralentissement marqué de la croissance, dans l’attente de nouvelles mesures de soutien des autorités politiques et monétaires.

CHANGES

L’euro a profité dans un premier temps des résultats du premier tour de la présidentielle française, montant jusqu’à 1,0955 dollar, mais il a ensuite réduit ses gains, et se traite désormais à 1,0881 (+0,05%).

L’indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de référence, affiche une hausse de 0,12% mais reste sous les 100 points, un seuil qu’il a franchi vendredi pour la première fois depuis près de deux ans.

TAUX

Le mouvement de hausse des rendements des bons du Trésor américain se poursuit, toujours alimenté par la perspective d’un resserrement rapide de la politique monétaire américaine conjuguant hausse des taux directeurs et réduction du bilan de la banque centrale.

Celui des titres à deux ans, le plus sensible aux anticipations d’évolution des taux, prend plus de six points de base à 2,5818%, le dix ans plus de cinq points à 2,7743% et le 30 ans deux points à 2,7659%.

Le rendement à dix ans américain est ainsi supérieur à son équivalent chinois pour la première fois depuis 2010.

PÉTROLE

Le marché pétrolier, qui affiche déjà deux semaines consécutives de repli, creuse ses pertes, la tendance restant plombée par le recours des grands pays consommateurs à leurs réserves stratégiques et par les confinements à grande échelle en Chine, qui freinent la demande.

Le abandonne 2,28% à 100,44 dollars le baril et le (West Texas Intermediate, WTI) 2,37% à 95,93 dollars.

(édité par Bertrand Boucey)


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.