image

Le parlement ajourne sa séance sur la motion de censure visant Khan Par Reuters

© Reuters. Le parlement pakistanais a brusquement ajourné sa séance avant un vote prévu sur la motion de censure visant le Premier ministre Imran Khan et contrairement à ce qui était initialement prévu, la séance n’a pas repris samedi après-midi, prolongeant

ISLAMABAD (Reuters) – Le parlement pakistanais a brusquement ajourné sa séance avant un vote prévu sur la motion de censure visant le Premier ministre Imran Khan et contrairement à ce qui était initialement prévu, la séance n’a pas repris samedi après-midi, prolongeant l’incertitude politique dans le pays.

Imran Khan a convoqué samedi soir un conseil des ministres.

Des sources ont indiqué que le conseil des ministres se réunira à 21h heure locale (16h00 GMT).

“Nous ne connaissons pas l’ordre du jour de la réunion”, a déclaré un responsable gouvernemental à Reuters. “Nous avons juste reçu l’instruction de nous réunir.”

Les membres du parti d’Imran Khan ont laissé entendre vendredi qu’ils feraient tout pour essayer de retarder le vote sur la motion de censure.

Imran Khan a quant à lui promis de “lutter” contre toute tentative de le remplacer.

Jeudi, la Cour suprême du Pakistan a déclaré inconstitutionnelle la manoeuvre d’Imran Khan pour bloquer le vote de la motion de censure et dissoudre le parlement pour provoquer des élections anticipées.

La Cour a ordonné que l’Assemblée nationale soit rétablie.

Le week-end dernier, Imran Khan avait échappé au vote d’une motion de censure, bloquée par le vice-président du Parlement car jugée anticonstitutionnelle, et avait présenté la démission de son gouvernement et demandé la tenue d’élections législatives anticipées.

L’opposition reproche à l’ancien joueur vedette de l’équipe nationale de cricket, devenu Premier ministre en 2018, d’avoir échoué à redresser l’économie, mise à mal par la pandémie de coronavirus, et de ne pas avoir tenu ses promesses en matière de transparence et de contrôle de l’action du gouvernement.

Imran Khan, 69 ans, a perdu sa majorité au Parlement après la décision de plusieurs partis de quitter la coalition gouvernementale pour rejoindre l’opposition.

(Reportage Asif Shahzad et Syed Raza Hassan, version française Matthieu Protard)


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.